Investitures à Rufisque : Lettre ouverte au président de la République du Sénégal


    La situation politique de notre parti dans le département de Rufisque a connu des bouleversements énormes et la cartographie politique a complètement changé et entre certains leaders et la base électorale ce n’est plus le grand amour.
 
    En effet il est parfois dit que l’opposition n’existe pas et que l’APR est majoritaire dans le département de Rufisque. Et parfois même on nous monte des scènes qui empoussièrent la vision du président de notre parti dans ce département.
 
    Sachant que les élections législatives prochaines sont extrêmement  importantes pour le pays, pour le parti et pour le président Macky  SALL  dont je suis un souteneur convaincu c’est pourquoi je suis dans l’obligation morale de faire cette alerte pour que nous ne soyons pas surpris. Mais également vous dire ce qui se passe dans le département dans la dignité, en toute vérité et en toute responsabilité .Les élections législatives sont devenues comme des élections locales parce que les populations ont beaucoup progressé sur le plan citoyen et politique.
 
    Et que tout le monde sait qu’au Sénégal on ne vote pas pour une personne mais plutôt on vote contre une  personne.
 
    Vous conviendrez avec moi Monsieur le Président que la coalition est importante mais le choix du candidat est encore plus important.
 
        Monsieur le président,
 
    Nous ne devons jamais commettre l’erreur de faire des investitures au sommet et de compter sur le vote de la base qui n’est pas au préalable impliquée dans le processus et la concertation.
 
    Dans un département comme Rufisque où la réalité politique du parti est autre que ce qu’on veut nous faire croire ; nous devons prôner la concertation et le dialogue pour ne pas nous plonger dans une minorité. Nous devons mesurer  tout d’abord les conséquences d’une investiture et les dégâts d’une non investiture. Demandons à tous les candidats sortants de retourner à la base et de dresser un bilan d’activités  conséquent de leur législature qui sera appréciée par les populations qu’ils avaient représentées. Demandons aux candidatures nouvelles de se présenter et de nous faire une profession de foi qui sera aussi à l’appréciation des électeurs. Tout ceci pour vous dire monsieur le Président que l’enquête préliminaire pour entendre la base est plus pertinente que de laisser les autres   vous  faire payer leurs caprices  justifiées uniquement par leurs ambitions alors que les populations dans leur majorité vous adorent.
 
   Comment pourrais –je accepter que l’opposition n’existe pas quand on sait que la coalition Taxawou Sénégal avec à sa tête le PDS est en train de se faire une place dans certaines communes du département.
 
   Quand on y ajoute les difficultés notées dans l’unité et les animosités multiples entre certains responsables dans les rangs de notre parti ça devient inquiétant.
 
  Certains sont même prêts à vous accuser de rage comme un chien pour vous écarter lorsque vous vous opposez à leurs manigances  irrespectueuses et anti-démocratiques.
 
       Monsieur le Président,
 
  L’arrogance chez nous est aussi est un facteur qui nous affaiblit surtout dans un département Lébou qui fustige ce genre de comportement. Quand un responsable sans pudeur ni respect dit ouvertement je le cite : << j’ai de l’argent et je suis impoli et je m’en moque des élections et même si je ne suis pas  réélu, je peux continuer à vivre royalement avec ma famille >>. Je pense que c’est déjà trop pour ne pas bénéficier du vote des populations. Tout ceci constitue un facteur bloquant pour vous qui êtes très correct et très poli jusqu’à séduire les familles les plus reculées du Sénégal. Je suis d’accord qu’on me dise que les sympathisants du Président Macky Sall dans le Département de Rufisque sont largement majoritaires que de me dire qu’il n’y a pas d’opposition ou bien encore que l’APR désuni est majoritaire.
 
         Monsieur le Président,
 
    Je ne vais m’arrêter à noter uniquement les difficultés mais je vais aller plus loin jusqu’à faire des propositions de solutions :
 
_  La première étape est d’étudier scrupuleusement les résultats du référendum dans le département et apprécier à sa juste valeur le nombre important de ceux qui ont dit << NON >> dans certaines communes.
 
_ La deuxième étape de début de processus de solutions sera une rencontre sincère entre le frère Oumar Guèye le coordonnateur et Abdourahmane Seck Homer le doyen qui entre temps est devenu la première force politique du parti dans le département. Une seconde rencontre entre ces deux ténors est imminente mais cette fois-ci élargie à Demba Diallo votre Baye Fall maison qui est en train de faire un travail titanesque et qui a beaucoup progressé en terme de mobilisation de militants. Dans cette rencontre aussi, la présence de votre représentant serait souhaitée pour vous rendre compte fidèlement.
 
_ La troisième étape est de s’activer objectivement pour le bien uniquement du parti et de son Président sans aucun calcul derrière pour unir les différents leaderships des jeunesses républicaines autour du coordonnateur départemental de la COJER.
 
_ La quatrième étape est de soutenir la dynamique d’organisation des femmes qui étaient jusqu’ici désunies par les hommes en tenant compte de la complexité de la chose et de la sensibilité du moment.
 
_ La cinquième étape est de rencontrer les cadres, les enseignants et  les impliquer dans la gestion et le fonctionnement du parti.
 
Après toutes ces étapes de recadrage, on retourne maintenant à la base pour vulgariser tous les acquis dans chaque commune sous la supervision sans faille d’une équipe qui sera dépêchée uniquement pour la régularité des opérations.
 
        Monsieur le Président,
 
   Pour maintenir cette dynamique intacte, il nous faut du soutien dans la promotion de certains de nos cadres comme : Assane Mansour Mbengue coordonnateur des cadres, Ousmane Seck qui mène toujours des actions dans le sens de l’unité,Pape Ndiamé Ndione un jeune diplômé très dynamique et surtout Takha SAMB qui a une base affective tous de la commune de Bargny, Papa Amandaw Seck qui s’investit beaucoup dans la massification et le soutien des militants dans sa commune, Pape Diouf commune Diamniadio derrière le maire Mamadou Moulaye Guèye qui est lui aussi une réalité politique avérée, Abdoul Aziz Seck  coordonnateur du Mouvement Patriotique pour un Sénégal Emergent ( MPSE) qui pourrait beaucoup apporter, Oumar Guèye Junior mais aussi renforcer le maire Ndiagne Diop qui pèse très lourd avec un grand électorat dans la commune de Bambilor et partout ailleurs dans le département. Alioune Assé Seck, Amadou Gagna Cissé, Aissatou Sabara, Abdoul Aziz Konaté, Bara Guèye qui lui aussi pèse très lourd dans la commune de Sangalkam, El Hadji Malick Ndiaye coordonnateur de la commune de Yène, Maodo Malick Mbengue, Maodo Kassé et Boubacar Traoré dans la commune de Jaxaay, Abdoulaye Sow, Babacar Gueye Diop dit Mbaye Seck qui a une base solide et qui est très visible sur le plan social et religieux, Adama Diallo dans la commune de Rufisque nord, Ibrahima Ndoye et Ibrahima Acrachi dans la commune Tivaouane Peul-Niaga, El Hadji Malick Cissé, Oumar Ndiaye, Ibrahima Cissé, Ibrahima Mbengue, Djibril Ciss, Lamine Niang un cadre du parti mais aussi et surtout Mamadou Sembène dit Baye Diène qui fait un travail extraordinaire dans le parti tous  dans la commune de Rufisque Ouest et dont le postulat pour la députation fait actuellement l’unanimité dans les trois (3) communes de Rufisque.
 
      Mais aussi, il faut également soutenir nos vaillantes femmes comme : Aita Diagne, Fatou Faye, Amy Diallo, Amy Sow, Marie Louise Diouf de la commune du Nord, Lala Guèye, Ndéye Coura Ndoye, Kiné Sy, Diodio Diagne, Ndèye Fatou Camara et Fatou Kiné Faye de la commune de Rufisque Ouest, Diarry Diène, Fatou Kiné Guèye, Fatoumata Traoré, Aïta Seck, Fatou Guiné, Khardiata Ba, Khardiata Diop et Fatoumata Ndongo Kane de Rufisque Est, Awa Dème la lionne des 4C,Oly Faye et Aminata Ndoye de la commune de Bambilor, Mariètou Diaw de la commune de Sendou, Bigué Sall et Khaita Sarr  de la commune de Tivaouane Peul Dieyla Ly, Fatou Dia et Amineta Bèye de la commune de Jaxaay, Coura Ngam Diouf, Fatou Sy, Aby Faye et Bineta Ba à Bargny,au niveau de la commune de Diamniadio, Kène Ndiaye,Fama Sèye , Khady Ndoye , Nafissatou Guèye et Aissatou Ba CESE qui incarne un leadership incontesté dans cette zone.
 
        NB : Il est vrai que dans certaines communes la réalité politique actuelle mérite réflexion mais je préfère parler des difficultés de ma commune Rufisque Ouest où la mairie est entre les mains de l’opposition et que la majorité de l’électorat est contrôlée par le PDS.
 
        Monsieur le Président, 
 
   Nous vous suggérons de faire la promotion de monsieur Ousmane Samb responsable régional de Dakar de l’AFP pour nous soutenir dans la coalition BBY pour la reconquête et la récupération de cette commune.
 
   Je ne saurais terminer Monsieur le Président sans vous dire qu’avec l’arrivée de Boubacar Albé Ndoye maire de la commune de Rufisque Est et le renforcement de Demba Diallo en termes de moyens ; la reconquête de la ville de Rufisque est devenue possible.
 
 
 
PAPA MATAR NDOYE                                                                        Responsable départemental  APR de Rufisque
 
Tel: 77 312 20 01  /  77 312 21 01                                                               Militant de la première heure
Samedi 27 Mai 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :