Intervention de Mbow pour le retrait de sa candidature : Mamadou Lamine Diallo recule mais ne renonce pas


Intervention de Mbow pour le retrait de sa candidature : Mamadou Lamine Diallo recule mais ne renonce pas
Mamadou Lamine Diallo n’a pas finalement mis en exécution ses menaces de déclarer sa candidature à la présidentielle en raison de l’absence de consensus entre Niasse et Tanor. Et c’est par respect pour Amadou Mactar Mbow, sollicité pour une médiation de dernière minute, a indiqué l’intéressé à la presse qui faisait face à la presse ce samedi.

L’intervention d’Amadou Mactar Mbow pour trouver un consensus entre Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng a fait reculer le Mouvement Tekki dans sa décision de déclarer samedi dernier, la candidature de Mamadou Lamine Diallo à l’élection présidentielle. Mais ce mouvement citoyen membre de Bennoo Siggil Senegaal n’a pas pour autant abandonné ses menaces. Selon ses membres, à la suite de la rencontre de concertation dirigée avant-hier par le président des assises nationales, le Mouvement Tekki créera, dans les prochains jours toutes les conditions nécessaires à la réalisation d’une des trois options : une candidature de Mamadou Lamine Diallo comme candidat alternatif du ‘peuple des assises nationales’, la mise en place d’une équipe de mission avec des personnalités et organisations qui ont signé la charte des assises et qui acceptent le leadership collectif pour l’application des conclusions des assises nationales. Et en troisième lieu, une alliance électorale avec les forces politiques ‘objectivement et sincèrement’ opposées au régime libéral de Wade. ‘Je n’ai pas voulu rentrer dans la compétition pour faciliter le choix du candidat de l’unité et du rassemblement. Mais aujourd’hui nous sommes arrivés à un point où il nous faut dire clairement ‘ça suffit, il faut trouver une solution’’, a fait savoir le leader du Mouvement Tekki.
Et si le Mamadou Lamine Diallo n’a pas déclaré comme promis samedi sa candidature à la présidentielle de 2012, c’est grâce à l’intervention dans le dossier du président des assises nationales, Amadou Mactar Mbow. ‘Nous avions dit que s’il n’y a pas de consensus entre Niasse et Tanor, aujourd’hui Samedi 19 novembre, Tekki va prendre ses responsabilités. Mais entre-temps Amadou Mactar Mbow est intervenu dans le dossier. Je ne peux pas ne pas en tenir compte’, explique M. Diallo.

Le candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2007 reconnaît les difficultés ‘énormes’ dans la stratégie de choisir un candidat de l’unité et rassemblement. C’est ce qui, dit-il, ‘a nécessité l’intervention d’Amadou Mactar Mbow’. ‘Sur ce que j’en sais, ça sera très difficile. Mais comme Amadou Mactar Mbow est une autorité morale qui a une expérience, nous espérons que nous arriverons à une solution’, confie Mamadou Lamine Diallo. Selon qui, la situation actuelle tend à écarter Bennoo Siggil Senegaal de la trajectoire visant la réalisation politique des conclusions des assises nationales.

Toutefois, le leader du Mouvement Tekki avertit sur l’éventualité d’une multitude de candidature se réclamant des assises nationales en cas de désaccord entre Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng. ‘Si on n’a pas la candidature de l’unité et du rassemblement dont l’objectif est de gagner au premier tour, nous allons nous résoudre à avoir une multitude de candidats qui se réclament des assises nationales pour avoir signé la charte de gouvernance démocratique.Et en ce moment il va falloir faire avec’, prévient Mamadou Lamine Diallo candidat malheureux à la présidentielle de 2007.

Yakhya MASSALY

( WALF )
Lundi 21 Novembre 2011




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016