Interrogation des présumés saccageurs de la permanence des socialistes : Le Fjs jette de l'huile sur le feu


Le nouveau trublion du Parti socialiste jette de l'huile sur le feu alors que la prolongation des violents évènements du 5 mars à la Maison du parti se joue à la Dic.
Abdoulaye Gallo Diao, Coordinateur du Forum des jeunesses socialistes en rajoute une couche. Selon lui, « tous les coupables des actes  de sabotage, d’agression  ainsi que  de tentatives d’assassinat  du 05 mars 2016, dans l’enceinte du siège du  PS,  contre ses militants et responsables, seront, sans nul doute, traduits devant les juridictions compétentes pour être jugés puis condamnés, pour les délits et crimes qu’ils ont commis ». Surtout qu' « après les actes barbares, prémédités et commandités, le Ps constate qu’au lieu de reconnaître leurs crimes et délits, pour ensuite s’excuser auprès du Bureau politique, en demandant pardon et clémence, ces voyous de 'Taxawu Dakar' continuent  de saper l’unité et la cohésion de notre Parti, en discréditant ses instances voire en diabolisant son autorité ». Il prévient que « le Parti Socialiste fera face à toutes formes d’intimidation, de diabolisation, d’agression physique ou verbale, venant de la part de qui que ce soit, à l’intérieur ou l’extérieur (du) Parti ». « Qu’ils sachent que le Ps ne se laissera pas faire et ne lâchera pas l’affaire, qu’il pleuve ou qu’il neige, les coupables iront en prison », menace Diao qui estime que « le Parti socialiste doit porter plainte contre Barthélémy Dias et Kany Bèye, pour complicité de vandalisme, de saccage de la Salle du Bureau Politique du Ps, d’agression contre des responsables socialistes puis de tentative d’assassinat sur la personne d’Ousmane Tanor Dieng, Secrétaire général du Ps ». Il ne manque pas d'apostropher le maire de Mermoz-Sacré Cœur : « nous disons publiquement à Barthélémy Dias, d’enlever le nom d’Ousmane Tanor Dieng dans ses délires, s’il veut la paix. Il sait que nous savons en tant que criminel et assassin de Ndiaga Diouf, qu’il soit en liberté provisoire pour des raisons politiciennes et mafieuses ». 

Lundi 20 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :