Internationalisation de la lutte : Aïda Ndiongue intensifie son combat


Internationalisation de la lutte : Aïda Ndiongue intensifie son combat
L’ex-sénatrice libérale, récemment condamnée, à la surprise générale, par la Cour suprême du fait que cette haute juridiction est connue pour être une juridiction de droit non de faits, n’entend pas laisser tous ses biens lui être soutirés sans s’opposer. Aïda Ndiongue et ses avocats comptent internationaliser la bataille. D’abord, en compagnie du coordonnateur de son pool d’avocats Me Mbaye Jacques Ndiaye, l’ancienne mairesse des Hlm a été reçue hier par le patron de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de Amnesty International.
L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser Alioune Tine sur le caractère «inique et injuste» de sa condamnation et les péripéties de son procès pour le moins rocambolesque, et éventuellement rallier à sa cause tous les défenseurs des droits de l’homme. Aïda Ndiongue va ensuite rencontrer les responsables de Amnesty Sénégal, ceux de la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’hommes (Raddho), de la Ligue sénégalaise pour la défense des droits de l’homme (Lsdh) en vue de trouver des voies et de moyens de tirer d’affaire la businesswoman. L’ancienne sénatrice fait l’objet de trois procédures dans les juridictions : au premier et deuxième cabinet, elle est poursuivie pour détournement de deniers publics dans l’affaire des produits phytosanitaires, puis devant la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), rappelle « l’as ».
Mercredi 7 Septembre 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :