Interdiction de sortie du territoire des libéraux: Le président de la Commission de la Cedeao écrit à l'Onu


Interdiction de sortie du territoire des libéraux: Le président de la Commission de la  Cedeao écrit à l'Onu
DAKARACTU.COM Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) écrit à l'Organisation des Nations Unies (ONU). L'organaisation sous-régionale monte ainsi d'un cran dans sa volonté de faire appliquer la décision de la Haute Cour de la Cédeao. Cette Haute Cour a demandé à l'Etat sénégalais de laisser les dignitaires de l'ancien régime de voyager. Une décision qui a été signifiée aux autorités sénégalaises. Mais celles-ci n'en ont cure. Karim Wade et Cie ont tenté à plusieurs reprises de sortir du territoire national en vain.
La Cédeao a, dans sa lettre à l'Onu, demandé aux membres permanents de l'organisation internationale à "réagir sur cette supercherie indique d'un pays comme le Sénégal".
Dakaractu2




Mercredi 10 Avril 2013
Notez


1.Posté par Abdoun le 10/04/2013 11:59
Laisser les voleurs sortir,est ce que c'est la CEDEAO va nous rembourser nos milliards volés,personne ne bougera ,tous au gnouf

2.Posté par la tendance le 10/04/2013 12:57
c'est facile de laisser partir!!!!!!!!!!!!

3.Posté par ZEYKO le 10/04/2013 13:24
On s'en fout le Sénégal est un pays libre et indépendant

4.Posté par Bounkhatab le 10/04/2013 13:45
Q u'est ce qui empeche le procureur de les envoyer a Reubeuss pour les besoins de l'enquete, comme on a fait avec Thierno Ousmane Sy, Ndeye Khady Gueye etc.. Comme cela , il n'aura pas a essayer d'interpreter les decisions de la cour de la CEDEAO..Notre etat et notre justice est en train de se faire ridiculiser par un pale fonctionnaire de la CEDEAO, a cause d'un parti depradateur comme le PDS.

5.Posté par DIKTAT le 10/04/2013 13:51
C'EST DE LA DICTATURE . OBAMA SAIT MAINTENANT QUI EST MAKY.

6.Posté par WAKH DEUG le 10/04/2013 13:51
un gros mensonge que d'affirmer que la cedeao a écrit au conseil de sécurité.! peine perdue.ils n'ont qu'à rendre l'argent .

7.Posté par dof rek le 10/04/2013 14:14
les africains sont tous des corrompus

8.Posté par beuz le 10/04/2013 14:16
putain Sénégalais wake-up:

quel intéret a karim wade de s'en fuire pour quelqun qui meme si les sénégalais ne l'aiment pas à des ambitions politques au Sénégal outre le fait d'etre le fils d'abdoulaye wade???

quel intéret a Abdoulaye baldé de s'enfuir pour quelqun qui admire gouverner dans ce pays étant donné qu'il est l'actuel maire de ziguinchor et à un avenir politique?????

Gathié pour abdoulaye wade meunoul wessou sa dom dawna!!!!!!!!!!!!!

putin Réflechissez on peut ne pas aimer où aimer une personne mais en venir à Karim veut fuir mon vieux!!!!

9.Posté par jaamlapaix le 10/04/2013 15:23
il faut que nous respectons la décision de la CEDEAO. Donc pourquoi le Sénégal a envoyé des militaires au mali sous la couvert de cette institution?
Par cet geste notre Démocratie qui faisait notre fierté risque d'en pâtir.A bon entendeur salut.

10.Posté par bouba le 10/04/2013 15:59
yaaw da ngayy doul rek sa baye laniouye dougal gnouf

11.Posté par senegz le 10/04/2013 16:00
ces idiots n'ont qu'à rembourser après ils pourront l'ouvrir...

12.Posté par tektek le 10/04/2013 16:08
ce gouvernement devient de la merde .1 an d’enquête sans preuves en plus avec l'aide du fbi , de la cia des services secrets français , des anglais. ils vont même faire renaître le KGB .Et en plus ils veulent pas qu'il se defende .

13.Posté par Billal le 10/04/2013 16:25
Le président de la Commission de la Cedeao a outrepassé son rôle! En tout cas l'ONU sera embêtée par cette lettre: combien de ses propres résolutions ont été simplement ingnorées par les états membres?

14.Posté par KEYNES le 10/04/2013 16:31
EPARGNE NOUS DE CET AFFRONT MACKY;NE SUIVEZ PAS CETTE KHEMESS DE SOIT DISANTE MINISTRE DE LA JUSTICE...LE SENEGAL NE DOIT PAS ETRE LE MAUVAIS ELEVE DE LINTEGRATION SOUS REGIONALE

15.Posté par Mamadou le 10/04/2013 16:38
CEDEAO n'a cas se taire,elle ne peut même pas régler la crise du mali,et il viens être avocat du diable,comment on peut laisser des voleurs de sortir de notre territoire?c'es types de karim,ousmane ngom,madické ,et omar sarr

16.Posté par Galsen le 10/04/2013 17:04
Un échec cuisant pour la diplomatie sénégalaise, Mankeur es-tu aussi nul?

17.Posté par 123 le 10/04/2013 18:30
ON S'EN FICHE DE LA CEDEAO ET CE NE SONT PAS DES GENS COMME KADRE DESIRE OUEDRAOGO QUI PEUVENT SALIR LA REPUTATION DE NOTRE PAYS. CES GENS NE SORTIRONT PAS DU PAYS ET IL N'Y AURA RIEN. LORQUE KARIM ET CIE COMMENCERONT A REMBOURSER, TOUS CES FONCTIONNAIRES DE LA CEDEAO SERONT DANS LEURS PETITS SOULIERS. ILS NE VEULENT PAS QUE L'EXEMPLE DU SENEGAL FASSE TACHE D'HUILE. PARCE QUE LA CORRUPTION ET LE NEPOTISME GANGRENENT LES PAYS MEMEBRES DE CETTE ORGANISATION INEFFICACE. NOUS RECLAMONS NOS MILLIARDS VOLES C'EST TOUT, LA CEDEAO N'A QU'A FAIRE CE QU'ELLE VEUT.

18.Posté par Fierté Sénégalaise le 10/04/2013 22:34
Ce c... de Burkinabe n'a qu'à aller parler de démocratie et de droits de l'homme dans son pays. Qu'ils ne se foutent pas de nous ces vendus de ces organisations africaines bidons qui n'ont jamais rien réglé sinon que de gaver des ronds de cuir bons à rien du tout.

19.Posté par victime le 10/04/2013 23:24
que la CDEAO aille se faire foutre cette organisation n'est rien sans le Sénégal elle veut rien d'ailleurs les voitures victimes d'accident avec assurance CDEAO n'ont jamais été dédommagées des milliers de gens ont perdu la vie d'autres ont subit des dégâts matériels avoisinant des centaines de millions et la CDEAO s'en fou et vous voulez parler de la CDEAO pour ses fils de putes parce que ces des voleurs bourrés de frics

20.Posté par dikhate le 12/04/2013 14:54
LA TRAQUE, ET LA COMMISSION NATIONALE
DE RECOUVREMENT DES BIENS MAL ACQUIS
N’EST QUE ILLEGALISME D’ETAT


L’acharnement à envergure internationale, mené contre les personnalités du régime libéral sortant n’a rien à voir avec une procédure judiciaire. La traque des biens mal acquis n’est qu’une chasse à l’homme, une exaction politique, dirigée contre des hommes qui ont occupé dignement des hautes fonctions dans ce pays.
Tous les dignitaires du BENNO et de l’APR qui prétendent que la traque des biens mal acquis est une affaire de justice sont de mauvaise foi ou ils ne savent pas ce qu’ils disent. La notion de bien mal acquis ne correspond à aucune sanction du code pénal. Encore moins le code de procédure pénal ne prévoit aucune mesure pour traquer des biens mal acquis. La justice sénégalaise par contre s’inscrit dans un cadre légal de rechercher et poursuivre ceux qui commettent des infractions afin de les sanctionner. Nul ne peut être puni pour un crime ou pour un délit dont les éléments ne sont pas définis par la loi. Toute poursuite judiciaire s’entend après constatation d’une infraction ou de l’intention même. La constatation d’une infraction s’accomplit par la Police judiciaire sur la base de faits répréhensibles, d’indices concordants ou de preuves tangibles. La procédure judiciaire en matière pénale débute, dans l’esprit de la séparation des pouvoirs avec la décision du procureur de la république.
Ce qui est étonnant, c’est que dans cette machination inédite de la traque des biens mal acquis, aucune infraction n’est constatée, sinon de fausses accusations. Tout est parti d’une dynamique de suspicion précampagne électorale qui a connu une effervescence avec l’avènement de l’élection antidémocratique de Macky SALL. Ces nouveaux dirigeants ont ainsi fait de la traque des biens mal acquis, une demande sociale, pour se départir malicieusement de leurs engagements envers le peuple qui les a élus avec tant d’espoir. Ils organisent une chasse aux sorcières avec comme cri de guerre, « Karim doit aller en prison ». Jusqu’ici aucune preuve matérielle n’est apportée, à part ce complot médiatique orchestré sous la houlette d’Abdou Latif COULIBALY, ministre de la bonne gouvernance.
Il est bien facile de dénigrer et salir l’honneur des personnes, par contre dans une vraie procédure judiciaire, il faudra des faits et des preuves matériels pour poursuivre des auteurs de forfaiture. Ce qui se passe actuellement dans notre pays avec la traque des biens mal acquis n’est pas légal et relève simplement de violation des droits individuels de la personne. Et malheureusement cette violence étatique est dressée contre des personnes braves qui ont construit le pays en un temps record avec des réalisations de qualité. Aujourd’hui, Macky SALL est entrain d’inaugurer des infrastructures et des travaux acquis grâce au travail de ceux-là qui sont persécutés humiliés sans raison valable. Ce qui fait que le peuple commence à se poser des questions sur la bonne foi et la capacité de cette nouvelle équipe à gérer le Sénégal.

Conseiller Municipal CASN-Guédiawaye



Dans la même rubrique :
Samuel Sarr libéré

Samuel Sarr libéré - 01/10/2014