Intégration des changements climatiques dans les programmes scolaires : Pour une amélioration de la compréhension générale du concept de changement climatique


Intégration des changements climatiques dans les programmes scolaires : Pour une amélioration de la compréhension générale du concept de changement climatique
La vingt-et-unième session de la Conférence des Parties (COP) et la onzième session de la Conférence des Parties s’est conclue sur l'adoption d'un accord avec comme objectif principal de l’accord universel est de maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius et de mener des efforts encore plus poussés pour limiter l’augmentation de la température à 1,5 degré Celsius au-dessus des niveaux préindustriels. En outre, l'accord vise à renforcer la capacité à faire face aux impacts du changement climatique. La COP21 représente selon le Directeur de cabinet du ministre de l’environnement et du développement durable Souleymane Diallo « une opportunité vitale pour mettre en évidence le rôle crucial de l’éducation dans la lutte contre le défi mondial que constitue le changement climatique ».
 Il se prononçait lors d’un atelier d'information sur l'intégration des changements climatiques dans le système éducatif organisé par la direction des établissements classés du Sénégal (DEEC) en collaboration  avec le ministère de l'éducation.
Cependant il a indiqué qu’il était impératif d’améliorer la compréhension générale du concept de changement climatique. « A l’heure où je vous parle, il est noté que la thématique sur les changements climatiques n’est enseignée qu’au niveau des universités, au Sénégal. C’est un pas dans la bonne direction, mais un changement d’attitude plus large et plus fondamental est indispensable. Il est impératif d’améliorer la compréhension générale du concept de changement climatique, ainsi que la sensibilisation sur ses conséquences au niveau régional et local, et des systèmes éducatifs plus résilients au risque climatique permettront une meilleure intégration du risque climatique dans les orientations nationales » dira t’il.
 
Pour faire face aux changements climatiques, une conscientisation devra se faire à tous les niveaux fera savoir Diallo. Cependant, indiquera t’il l’éducation pour un développement durable requiert d’être plus présent dans les documents nationaux, en particulier la problématique du changement climatique. « L’éducation au sujet du changement climatique ne se limite certes pas à la création de capacités dans des secteurs technologiques émergents. L’éducation à tous les niveaux, sur le thème du changement climatique est une éducation au service du développement durable. Elle doit sensibiliser dès le plus jeune âge les citoyens sur les causes et les effets à faire face, et développer une responsabilité et une participation à la préservation de notre environnement pour un cadre de vie sain et durable ».
Pour  renforcer la résilience des populations, il est indispensable conclura le Dircab du ministre de se concentrer sur le rôle que l’éducation elle-même doit jouer dans l’adaptation et l’atténuation au changement climatique.
 
Lundi 9 Mai 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :