Intégration d’El Salvador aux Etats Partie au Statut de Rome de la CPI : La tenue du procès Habré saluée à La Haye


Intégration d’El Salvador aux Etats Partie au Statut de Rome de la CPI : La tenue du procès Habré saluée à La Haye
Mr Sidiki Kaba, ministre de la Justice du Sénégal, en sa qualité de Président de l’Assemblée des États parties au statut de Rome de la CPI, lors de la cérémonie intégrant El Salvador, dans un passage qui a fortement retenu l’attention et l’intérêt de l’assistance, a relevé qu’au moment où se déroule cette cérémonie, le Sénégal avait réussi à tenir un procès historique, le premier en terre africaine, où il était question de rendre justice à des victimes face à un ancien chef d’Etat africain, Hissène Habré.
Premier pays au monde à avoir signé le Statut de Rome, a-t-il rappelé, le Sénégal venait ainsi de démontrer la qualité de son système judiciaire et montrer une valeur d’exemple à travers la tenue d’un procès aux normes internationales, honorant ainsi toute l’Afrique.
Des juges de la CPI, indique une note en marge de la cérémonie, n’ont pas manqué de magnifier l’exemple du Sénégal qui a réussi à tenir un tel procès à un coût moins élevé et surtout dans des délais appréciables.
La cérémonie a eu pour cadre les nouveaux locaux du siège de la Cour, en présence, de la présidente de l’institution Mme la juge Silvia Fernández. Ils ont remis un exemplaire spécial du Statut de Rome, à l’ambassadrice d’El Salvador, Mme Aida Luz Santos de Escobar, venue représenter les autorités de son pays à la cérémonie, une manière de symboliser l’engagement de ce 124e Etat à lutter contre l’impunité mais également en faveur du respect et de la promotion de l’état de droit.
Sidiki Kaba a, sur cette nouvelle adhésion, déclaré qu’« elle nous rapproche de l’universalité mais aussi nous interpelle à davantage d’efforts pour assurer l’expansion constante de la famille du Statut de Rome. »
El Salvador est le 124e pays au monde à intégrer la Convention.
La présidente de la CPI, Mme Fernández a exhorté les Etats Parties au Statut de Rome à rester actifs pour soutenir les Etats non-parties qui veulent ratifier le statut. Non sans souligner qu’« il reste un long chemin à parcourir avant d’atteindre l’universalité », sans laquelle « la Cour ne peut pas remplir son mandat international. »
 Quant à l’ambassadeur de la République d’El Salvador, Mme Santos de Escobar, elle a dit la détermination de son pays à contribuer au travail de la CPI et de son combat dans l’atteinte de l’universalité. C’est par un message vidéo que son Ministre des affaires étrangères s’est adressé à l’assistance en appelant les Etats à intégrer la CPI. 
Jeudi 2 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :