Inhumation à Sindia de l’étudiant tué mardi à Dakar


Inhumation à Sindia de l’étudiant tué mardi à Dakar
Mamadou Diop, l’étudiant tué mardi soir à Dakar lors des échauffourées suite au rassemblement organisé par le M23, a été inhumé mercredi après-midi, dans la communauté rurale de Sindia, a constaté le correspondant de l’APS.

Une foule nombreuse et composée de personnes de tous les âges, a accompagné le défunt, étudiant en master 2, option Lettres modernes à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), à sa dernière demeure.

De la maison mortuaire sise au quartier Grand-Mbour, jusqu’au cimetière, tristesse, consternation, amertume étaient perceptibles sur les visages des parents, amis et camarades de promotion de la victime, venus en masse sur les lieux.

La communauté universitaire était représentée aux obsèques par le professeur Bouba Diop, médiateur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Le président du conseil rural de Sindia, le maire de Mbour, à la tête d’une importante délégation, des membres du M23 venus de plusieurs localités du département de Mbour et même au-delà, ont aussi marqué de leur présence les obsèques de l’étudiant.

Il a perdu la vie à la fleur de l’âge au moment où il préparait activement la célébration du Maouloul, l’évènement religieux célébrant la naissance du prophète Mohamed (PSL) pour lequel il déplaçait chaque année sa famille dans la ville sainte de Tivaouane, renseigne-t-on.

Selon les témoignages, la piété du jeune Mamadou n’était plus à démontrer, car ayant toujours par devers lui un exemplaire du Saint Coran.

D’après les témoignages, c’est lui qui, chaque matin, réveillait sa famille pour les besoins de la prière du matin.

Né en 1980 à Mbour, Mamadou Diop est père de deux filles âgées, respectivement, de cinq ans et trois mois. Le défunt était le cadet d’une famille de sept enfants.

Fils de gendarme, il a fait ses études primaires à l’école municipale du quartier Thiocé Ouest, qui porte aujourd’hui le nom de Cheikh Ahmadou Lô.

Il y décroche l’entrée en sixième et s’ouvre les portes du CES 1 du quartier Santessou, rebaptisé Amadou Lamine Dabo. Le Brevet de fin d’études moyennes (BFEM) obtenu, il rejoint le lycée Demba Diop de Mbour où il décrocha le baccalauréat en 2004.

En 2005, il s’inscrit à la faculté des Lettres et des Sciences humaines (FLSH) de l’UCAD. Jusqu’à sa mort, il enseignait dans un établissement scolaire de Dakar cumulativement avec ses cours à l’UCAD. Sa famille se réunira incessamment pour adopter une conduite à tenir, indique-t-on.

Le choix de son enterrement s’explique par le fait qu’il était un disciple de Serigne Sidy Mbacké Darou Salam du quartier Liberté de Mbour, dont l’une des écoles coraniques se trouve dans la communauté rurale de Sindia.
Mercredi 1 Février 2012
APS




1.Posté par JO le 01/02/2012 23:25
VOICI LE MOT D'ORDRE DU PEUPLE : "SUSPENSION DU GAMOU POUR SAUVER LE SÉNÉGAL" CEUX QUI SE SONT PLUS INTÉRESSES PAR LEUR BUSINESS QU'A L’INTÉRÊT DU PEUPLE, QU'ILS AILLENT SE FAIRE FOUTRE!!!
VIVE L’INTÉRÊT DU PEUPLE, A BAS LES MARABOUTS OPPORTUNISTES, HYPOCRITES ET PARASITES SUCEURS DE SANG DU PEUPLE.

2.Posté par banou le 01/02/2012 23:31
B§RAVO!

3.Posté par moses le 01/02/2012 23:52
Repose en paix Camarade ton existence ici bas n'a pas été vaine. Ton appel à la prière du vendredi passé rediffusé à TFM m'a profondément touché. je te considère comme un martyr. Nous te rejoindrons.

4.Posté par NAROUSENEGAL le 02/02/2012 10:02
YA AYETOU NAFSOULE MOUTAMATOU INNETOU IRDJI ILAH RABIKA RADIYATA N MARDYATAN WA AKHOULI FI IBATI WA ATKHOULOU FI DJANNATI

INNA WADA LAHI HAKH .......

REPOSE EN PAIX VOUS ETES UN MUSULMAN CONVAINCU MAINTENANT CEUX QUI SONT RESPONSABLE DE VOTRE MORT VONT SE SOUCIER VRAIMENT DE LEURS SORT DIEU LES A BIEN VUE
SI J ETAIS WADE J ALLAIS DEMISSIONNE EN TANT QUE MUSULMAN



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016