Indignation du député Pape Zator Mbaye à propos de l'attitude des libéraux.


Indignation du député Pape Zator Mbaye à propos de l'attitude des libéraux.
DAKARACTU.COM  S'adressant au groupe parlementaire libéral, le député de la coalition Benno Bokk Yakaar, Pape Zator Mbaye a souligné qu'à l'heure où nous parlons de cyber criminalité, nous pouvons également parler de gouvernance criminelle.  Oumar Sarr et ses camarades libéraux devraient selon Pape Zator Mbaye, se faire tout petit. Pour finir, il a soulevé la question à savoir à quand la baisse du prix du carburant mais aussi, à quand l'achèvement du tronçon Fatick-Kaolack qui fait beaucoup de ravages.
Lundi 10 Septembre 2012




1.Posté par OOOOOOOO le 10/09/2012 16:11
Franchment je ne vs comprend pa vs les soit disant journaliste......pr divulguer des infos sur la vie privée des otres vs etes trop fort et trop rapide quitte mem à inventer ou en rajouter mais quand il s'agit de votre patron en l'occurence CHEIKH YERIM SECK....aucune information pr une histoire qui se serai déroulé depuis 2 jours........c bizare

2.Posté par Analyste le 10/09/2012 16:13
Où sont les articles sur le viol qu'aurait commis Cheikh Yérim SECK, toujours prompt à déballer la vie intime des gens.
Arroseur Arrosé

3.Posté par honete le 10/09/2012 17:28
Cheikh Yerim Seck accusé de viol : la fille était vierge et a beaucoup saigné

Par SenewebNews | Seneweb.com | Lundi 10 septembre, 2012 11:14 | Consulté 12687 fois |

4.Posté par Bathie le 10/09/2012 17:31
oki merci pour l'info Mais ganaaw lolou affairou Yérim bi foumou tole ?

5.Posté par CYS le 10/09/2012 18:24
Le journaliste Cheikh Yérim Seck est depuis ce week-end en garde à vue à la Section de recherches de la gendarmerie. Accusé de viol par la fille d’un magistrat, le journaliste a été enfoncé par les témoignages du personnel de l’hôtel où se sont déroulés les faits.
L’un des plus célèbres journalistes du pays est dans de beaux draps. Arrêté par les gendarmes de la Sec­tion de recherches de Colobane, Cheikh Yerim Seck est sous le coup d’une accusation de viol. Il sera présenté au procureur de la République aujourd’hui. Selon des sources proches de l’enquête, c’est la fille du magistrat Boubou Diouf Tall que l’administrateur du site Dakaractu a entraîné dans un sélect hôtel des Al­madies pour attenter à son honneur. Selon le témoignage de la jeune fille, Aïs­satou Tall, âgée de 19 ans, c’est suite à un rendez-vous fixé par M. Seck qu’elle est allée retrouver ce dernier pour un déjeuner dans ce complexe hôtelier.
Arrivée sur les lieux, la jeune fille s’est vu informer par le personnel de l’hôtel que Cheikh Yérim Seck l’avait déjà précédée dans une cham­bre. Selon le témoignage de la jeune demoiselle, M. Seck a mis à profit cette intimité pour la violer. Les faits, qui se sont déroulés le samedi dernier vers midi, sont aussi confirmés par le personnel de l’hôtel.
Interrogés par les gendarmes-enquêteurs, les travailleurs de l’hôtel ont par la même occasion, enfoncé le journaliste. En effet, il ressort de leurs témoignages qu’effectivement M. Seck était arrivé avant la jeune fille et qu’eux-mêmes avaient orienté cette dernière vers la chambre où se trouvait celui-ci. Les travailleurs expliquent également que par la suite, «c’est une jeune fille en sanglots et ensanglantée» qui est sortie de la chambre pour s’engouffrer dans un taxi.
Des faits que Cheikh Yérim Seck réfute. Pour sa défense, il invoque plutôt la nature des relations le liant à la jeune fille. Il a ainsi expliqué aux enquêteurs avoir auparavant entretenu une relation amoureuse suivie avec la jeune fille et qu’il ne s’agissait donc que d’un banal rendez-vous amoureux, provoqué d’ail­leurs selon lui par la demoiselle. Cheikh Yérim Seck, qui nie le viol, a plutôt servi aux enquêteurs la version selon laquelle la jeune fille était consentante, même s’il avoue quand même avoir «ignoré qu’elle était vierge». Une défense qui n’a pas eut l’heur de convaincre les gendarmes, puisque M. Seck est toujours en détention. Et les parents de la jeune fille, qui ont refusé de retirer leur plainte malgré de nombreuses médiations, entendent bien suivre l’affaire jusqu’à son terme.
Dans un article mis en ligne hier et envoyé au journal Le Quotidien, le site Dakaractu.com doute du viol dont est accusé son administrateur, Cheikh Yérim Seck.

6.Posté par CYS le 10/09/2012 19:03
Article tiré du quotidien lequotidien de madiambal diagne



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016