Indemnités de déplacement et de correction des enseignants : L’Etat file la facture aux parents et aux enseignants eux-mêmes.


Indemnités de déplacement et de correction des enseignants : L’Etat file la facture aux parents et aux enseignants eux-mêmes.
Dans la plupart des revendications que les syndicats d’enseignants posent sur la table, figure en bonne place le paiement des indemnités de déplacement et de correction. En effet, les retards fréquents dans le paiement de ces indemnités ont très souvent causés des grèves qui avaient presque fini de paralyser le système éducatif. Ainsi, pour que pareille situation ne se reproduise, le gouvernement du Sénégal semble avoir trouvé la bonne formule. Et c’est le pauvre « Gorgooorlou » qui se chargera de payer la note. En effet, les frais d’inscriptions aux différents examens viennent d’être augmentés par l’État. Selon un communiqué du Ministère de l’Éducation Nationale, cette hausse concerne les examens de l’entrée en Sixième, du Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (BFEM) et du Certificat d’Aptitude Professionnel (CAP). La mesure  prend effet à partir de l’année scolaire 2017/2018.

Selon la même source, les frais d’inscription à l’entrée en sixième sont actuellement fixés à 1.500 Francs, avec une augmentation de 1.250 Francs. Pour le BFEM dont la somme était fixée auparavant à 500 Francs, la direction des examens et concours du MEN a quadruplé la somme en la ramenant à 2000 Francs. Quant au CAP et CEAP, il faut désormais verser la somme de 10.000 Francs au lieu des 2.000 Francs habituels.
Mardi 17 Octobre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :