Incursion dans le bourbier de Kédougou.


Incursion dans le bourbier de Kédougou.
DAKARACTU.COM  Dakar Actu est en mesure de révéler que depuis le lancement de l'exploitation aurifère dans la région de Kédougou, il y a de cela quelques années, cette  zone est devenue rapidement la plus criminogène du pays. L'insécurité transfrontalière en raison de la présence d’orpailleurs de diverses nationalités, les maladies infectieuses qui y sont légion du fait des produits utilisés, la prostitution, les diverses trafics allant des armes à la drogue sans compter l'emploi d'enfants pour extraire l'or, gangrènent inexorablement cette belle région.   Et cela dans l'indifférence générale car il ressort d’enquêtes menées sur place que plus de 100 sites d’orpaillage clandestins sont exploités illégalement par des gens au détriment des sociétés bénéficiant de contrats en bonne et due forme. Des employés d'une société minière  soupçonnent même certains agents de l'Etat de fermer les yeux et avancent ce qui suit : " il y a une complicité des agents de l'Etat car des individus viennent s'installer dans nos périmètres, y importent du matériel (groupes électrogènes, pelles mécaniques, etc...) leur permettant d'extraire de l'or, de le vendre en toute impunité devant les Forces de Sécurité basées sur place". Un responsable de sécurité d'une grande compagnie minière nous apprend que ces gens qui sont pour la plupart des ghanéens, nigérians ou libériens nous narguent quand nous leur interdisons l'accès à nos périmètres en nous disant "qu'ils paient dans tous les services pour avoir la paix et exploiter ce qu'ils veulent". Ce qui peut être considéré comme vrai quand on sait que ni le Gouverneur, ni le Préfet, ni la Gendarmerie ne veulent  y faire régner l'ordre". Et d'ajouter ceci " malgré nos plaintes, ces gens continuent de plus belle et plus grave, ils sont entourés d'hommes armés jusqu'aux dents pour faire leur sale besogne ; même les élèves désertent les classes pour travailler chez ces négriers des temps moderne  au péril de leur santé et de leur vie. Dans les villages de Tenkoto et Bankot, il n'y a plus d'élève car les parents préfèrent envoyer leurs rejetons travailler dans les mines afin de rapporter de quoi manger à la maison".
Les prostituées sont fort nombreuses  et sont de nationalité diverses, elles sont souvent sous la protection de proxénètes maliens, guinéens, ghanéens ou sénégalais. A Tenkoto où il y a plus de 30.000 âmes qui y vivent sans aucune couverture médicale avec de temps en temps une apparition des gendarmes pour un contrôle, des personnes y décèdent tout le temps et sont enterrées sans aucune forme de procès car les règlements de comptes y sont monnaie courante.
 Il est temps pour les nouvelles autorités de mettre un holà à tout cela car Kédougou est en train de devenir un mouroir après avoir été si prometteur. Les sites de Moura (Konkouto et Benadjigui) et Sambarabougou (Makabingui) sont les plus "infestés" ; ils sont devenus  les champs de prédilection des orpailleurs maliens qui s'y installent davantage depuis le début de la crise dans leur pays. Un élément des Renseignements Généraux bien informé de ce qui se trame là-bas nous  a déclaré sous le couvert de l'anonymat : "Nous sommes confrontés à un sérieux problème surtout avec la situation au Mali, Déjà, les anglophones qui étaient là s'adonnaient à des trafics mais; avec cette nouvelle donne, l'Etat doit ouvrir les yeux et mettre un maximum de sécurité si on ne veut pas que des groupuscules comme AQMI fassent de Kédougou une zone de repli car toutes les conditions sont réunies pour". Et de rajouter, "Kédougou étant une région charnière entre le Mali, la Guinée, la Guinée Bissau, il est à craindre que les coupeurs de route ou la rébellion du MFDC n'y fassent leur marché" .        
 L'ancien pouvoir a été largement critiqué par les multinationales dans sa gestion des permis d'exploitation qui ont vu leurs périmètres occupés par des étrangers sans que l'Etat ne lève le petit doigt pour les déguerpir.  Pour exemple, deux militaires Français ont été tués et deux gendarmes grièvement blessés par des orpailleurs clandestins en Guyane dans une opération conjointe de lutte contre les exploitants clandestins. Il a fallu mobiliser les moyens militaires pour mettre un terme provisoire à cela .
Et si l'on n'y prend pas garde les populations de Kédougou qui malgré cette richesse, restent les plus pauvres du Sénégal se lèveront un jour pour exiger réparation car mieux que quiconque, ils sont les vrais ayants droits des produits issus de cette terre.
Vendredi 5 Octobre 2012




1.Posté par modem le 05/10/2012 14:32
Si vous voulez le wifi sur le keugui kheweul (512k) ou 1méga pour conecté en même temps vos iphone, galaxie, ipad, téléphone etc...
contacter moi, kelk soit votre modem (livebox, d-link,netgear,linksys etc...)
satisfaction garantie mon numéro 77 459-31-26 ou m o d e m r o u t e e u r @ g m a i l . c o m



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016