Incursion à l'hôpital régional de Tamba : Bienvenue dans le mouroir.



Bienvenue  l'hôpital régional de Tambacouda. Nous sommes dans les locaux des urgences, je dis bien des urgences. Le personnel est dans des bureaux climatisés, normal ce sont eux qui s'occupent des malades. Ces derniers, qui partagent les mêmes lits que leurs accompagnateurs, sont eux dans des salles, où ils sont obligés d'aller chercher un ventilateur. Des malades couchés à même le sol, d'autres sur des tables, certains sur des nattes. Qui connaît Tamba sait qu'il y fait chaud, on frôle les 45°, les malades âgés en souffrent le plus, eux qui ont plus de mal à supporter la canicule. Les chambres climatisées sont pleines à craquer, ce qui n'est d'ailleurs pas normal, dès lors que toutes les salles de cet hôpital doivent être climatisées. La couverture maladie universelle, c'est d'abord la prise en charge correcte et diligente de tous les malades. A l'hôpital régional de Tamba, les urgences n'ont d' urgence que le nom. On se rappelle de cette dame, la soixantaine,  victime d'un accident et qui attend depuis 72 heures. Du reste, au moment où ses lignes sont écrites, une autre dame, septuagénaire celle là, vient de rendre l'âme. Il est 14 heures, il fait plus de 45° et elle n'avait même pas de ventilateur à ses côtés aux derniers instants de sa vie. 


Dimanche 4 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :