Incidents malheureux entre pêcheurs sénégalais et garde-côtes mauritaniens : Oumar GUÈYE disculpe la Mauritanie

Depuis 2016, les pêcheurs sénégalais n’ont pas le droit de pêcher dans les eaux territoriales mauritaniennes, faute de licences de pêche. L’information est du ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye, sur les ondes de la radio Sud Fm, lors de l’émission politique Objection du dimanche 12 février. Le ministre a par ailleurs invité les populations à plus de retenue et à laisser la diplomatie sénégalaise se charger de ce dossier.


Incidents malheureux entre pêcheurs sénégalais et garde-côtes mauritaniens : Oumar GUÈYE disculpe la Mauritanie
Les pêcheurs guet-ndariens, victimes d’incidents malheureux dans les eaux territoriales mauritaniennes, seraient à l’origine de ce qui leur est arrivé. « Depuis 2016, aucun accord de pêche n’a été signé entre l’Etat sénégalais et mauritanien. Donc, aucun pêcheur sénégalais n’a le droit d’aller pêcher dans les eaux de notre voisin mauritanien ». Cette précision est du ministre de la Pêche et de l’économie maritime, Oumar Guèye. Invité de Baye Oumar Guèye dans l’émission politique Objection de la radio privée Sud Fm, du dimanche 12 février, le ministre a indiqué que chaque année, les deux gouvernements mauritanien et sénégalais se réunissaient pour signer des accords de pêche pour une durée d’un an. Mais, précise-t-il, en 2016, le gouvernement mauritanien a fait voter une loi qui dit que tout ce qui est pêché dans les eaux mauritaniennes doit être débarqué sur place. Qui plus est, poursuit-il, il a été aussi décidé que toutes les embarcations disposant d’une licence mauritanienne ne doivent contenir que des pêcheurs de nationalité mauritanienne. Cela, d’autant plus que, certains pêcheurs guet-ndariens travaillaient pour le compte de mareyeurs mauritaniens.
 
Le ministre informera que, sur cette base, les négociations de 2016 n’ont pas pu aboutir à la signature d’accords entre les deux parties. De surcroit, précise-t-il, ce sont en réalité les pêcheurs sénégalais qui ont clairement indiqué que la loi mauritanienne ne les arrange pas et qu’il n’était pas approprié de signer les accords. «Depuis ce jour, aucun pêcheur n’a le droit de pêcher dans les eaux territoriales mauritaniennes», clarifie-t-il. Cependant, il a fait remarquer que de temps en temps les pêcheurs sénégalais font des incursions dans les eaux mauritaniennes. Ce qui abouti, à son avis, à l’intervention des gardes-côtes mauritaniens pour les interpeller, occasionnant par moment des incidents malheureux, comme celui intervenu en début de ce mois de février. Toutefois, Oumar Guèye pense que «ça ne justifie pas les moyens utilisés par les gardes côtes mauritaniens».
 
Espérant, par ailleurs, que d’autres incidents de cette nature ne se reproduiront plus, Oumar Guèye a invité les pêcheurs sénégalais à ne pas se rendre dans les eaux qui sont interdites pour le moment. Il a dans la même lancée demandé à plus de retenue dans le traitement de la question relative aux incidents survenus entre les pêcheurs guet-ndariens et les gardes côtes- mauritaniens, le temps de laisser agir la diplomatie sénégalaise.
Lundi 13 Février 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :