Incendie à Bantanco : Une prostituée nigériane meurt carbonisée


Incendie à Bantanco : Une prostituée nigériane meurt carbonisée
Les vents violents qui balaient la partie orientale du pays, rendent vulnérables les habitats de fortune au niveau des sites d’orpaillage. Le 23 mars dernier, vers 4 heures du matin, Bantanco, un village aurifère de Kédougou, a enregistré un violent incendie au moment où les orpailleurs étaient dans l’étreinte de Morphée. Un mort et d’importants dégâts matériels seront dénombrés.
Dans le lot des victimes, le sieur Oumar Sow et sa compagne Happinesse Kolocha, une prostituée nigériane âgée de 25 ans. Le couple qui s’était retranché dans une concession en paille, verra son intimité interrompue par des bruits étranges et un nuage de fumée. Le feu qui venait de se déclarer, s’est rapidement propagé à la faveur du vent. La minute d’après, plusieurs autres concessions sont affectées. Ce fut le sauve-qui-peut. Les secours organisés avec de modestes moyens, ne permirent pas de circonscrire l’incendie qui aura raison de la Nigériane Happinesse Kolocha. Son corps sans vie sera découvert littéralement carbonisé. Plus alerte, son amant, Oumar Sow, a pu s’extraire des flammes qui ont réduit en cendres sept autres cases. Avisés, les pandores et les sapeurs-pompiers de Kédougou rallieront les lieux du sinistre. La dépouille de la Nigériane sera déposée à la morgue du district sanitaire de Kédougou. Quadrillant les lieux, pris d’assaut par des badauds véreux, les gendarmes permettront aux soldats du feu de circonscrire l’incendie au bout de dix tours d’horloge.
Avant cet incendie, un autre plus violent avait décimé, au village aurifère de Sambrambougou, 45 concessions et causé quelques morts. 100 000 000 de FCfa et plusieurs animaux domestiques constituent les pertes matérielles dénombrées. Une enquête est ouverte...
Jeudi 31 Mars 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :