Impliqué dans plusieurs affaires foncières, Alioune Badiane de "Namora" parle enfin : "Je suis illégalement arrêté et illégalement mis en prison!"


Impliqué dans plusieurs affaires foncières, Alioune  Badiane de "Namora" parle enfin : "Je suis illégalement arrêté et illégalement mis en prison!"
Par l'entremise d'un proche, l'ex patron de l'entreprise "Namora" spécialisée dans le foncier, brise enfin le silence. En effet, Alioune Badara Badiane, qui a été inculpé pour malversations foncières, portant sur la vente de terrains, a trouvé un subterfuge pour communiquer. Nous reproduisons in extenso son message!

" DIEU a fait de moi ce que je suis devenu et aucun être humain ne pourra m’empêcher de relever les défis en face de moi et d’atteindre mes objectifs projetés. Je suis illégalement arrêté par la brigade de recherche de la gendarmerie, et illégalement mis en prison sur affaire civile et la société NAMORA porteuse de ce projet est très solvable presque détenant un patrimoine estimé à plusieurs dizaines de milliards de Francs CFA comparé à des remboursements de moins de trois cents millions de Francs CFA. C’est à la limite même, enfantin, ridicule et honteux pour notre justice.

NAMORA sur environ 4 000 adhérants n’a enregistré qu’une centaine de réclamation de remboursement, même pas 5% de sa clientèle qui est restée fidèle au programme.   C’est alarmant et honteux de s’acharner sur moi, un digne fils du pays qui travaille pour appuyer et aider les couches faibles à accéder au logement.

Moi Badiane, je n'ai jamais été ni directeur ni gérant de NAMORA. Je  n’ai aucune responsabilité dans ce qu’on me reproche même ceux qui étaient directeur et gérant de NAMORA, la justice n’a pas le droit de les arrêter sur des faits civils et commerciaux qui n’ont rien de pénal, cet acharnement commandité est honteux, inhumain et scandaleux. Mais ayant la conscience tranquille  et n’ayant rien à me reprocher je suis prêt, motivé et engagé à faire face à toutes les souffrances, toutes les agressions, tous les acharnements de l’Etat et de la justice (...)"

  Badiane réitère son attachement à Me Wade et demande aux coopératives de croiser le fer avec l'Etat



Poursuivant, il soutient : "La jalousie et la malhonnêteté ont toujours existé depuis que le monde existe, l’Etat  m’a dépouillé de certains de mes biens portant sur plusieurs milliards, mais qu’ils sachent que je ne crains rien sur terre hormis le bon DIEU. Et je profite de ça pour leur dire que je réitère et confirme tout l’amour pour mon père le Président Abdoulaye WADE, le grand bâtisseur, l’homme qui m’a inspiré, qui m’a encouragé et qui m’a appuyé pour que je sois l’un des promoteurs et constructeurs le plus célèbre du Sénégal. Que DIEU le garde encore longtemps devant et qu’il sache que tous les cœurs des sénégalais amoureux de leur pays regrettent son départ de la tête du pays et lui demandent de prier pour le Sénégal et de l’aider tant qu’il le pourra pour qu’on trouve des formules qui vont sortir le Sénégal de la situation dans laquelle il se trouve actuellement.

Au Président WADE qu’il sache qu’il a formé beaucoup de jeune cadres sénégalais riches, engagés, intelligents et dévoués à l’héritage et les merveilles qu’il a laissés au Sénégal.

Nous ne resterons pas les bras croisés; toutes nos énergies et nos moyens intellectuels moraux, physiques et financiers seront disponibles pour aider le peuple sénégalais à s’épanouir.

Aux coopératives et acquéreurs je vous demande de vous battre avec l’Etat, et sachez que ce qui veulent torpiller et écraser NAMORA (Nabi Mouhamat Rassoul) ne le réussiront jamais. Battez vous et organisez vous car ce projet est le vôtre.

NAMORA est une société de promotion immobilière de droit Sénégalais qui a été créée en 2006 par un jeune homme d’affaires Sénégalais du nom de Alioune Badara Badiane qui en est le président-fondateur.

NAMORA a eu à initier beaucoup de projets pendant ces dernières années avec la construction de plusieurs immeubles dotés d’appartement de standing, de villa moyen et de grand standing d’une qualité très appréciée par la clientèle (la société commercialise tous ses produits avant achèvement des travaux).

Nous pouvions aussi noter que plus de 70% de ces projets sont orientés vers l’habitat social avec la réalisation de centaine de logements au niveau de la ZAC, du plan Jaxaay et d’un ambitieux programme de logement à Tivaouane peulh avec les coopératives tel que le SUTSAS(ministère de la santé) avec 3 000 logements, COTECNA avec 84 logements, les ICS avec 150 logements, ABRI avec 150 logements, ONAS avec 63 logements, FENAPH avec 3 000 logements, la coopérative des femmes de Paris pour 150 logements dont les ⅔ sont exécutés et de quelques centaines de clients particuliers dont le tiers se trouve à l’étranger.

Cet ambitieux projet de NAMORA avait bénéficié de la promotion du président Abdoulaye WADE et de son gouvernement à cause de son caractère hautement social. Il était convenu que ces logements de qualité soient vendus à moins de dix millions aux Sénégalais et que l’ETAT puisse appuyer le projet en participant à l’électrification du site, à la mise en place du réseau d’adduction d’eau et de la voirie pour que la baisse des coûts d’acquisition du logement soit effective. Imaginez vous des prix du genre 9 500 000 Francs pour un logement F3 destiné à la coopérative des femmes de Paris et à quelques individuels de la diaspora, 7 500 000 Francs par logement pour les agents de santé qui ont des revenus faibles et qui ne comptent sur des prêts de la D.M.C d’un montant de 5 millions et difficile à décrocher. Cela n’a jamais existé dans aucun pays du monde, c’est du vrai service public que NAMORA a fait dans le déroulement de ce programme.

Et malheureusement au Sénégal on n’aime pas les inédits et les gens qui excellent et persévèrent dans leurs domaines. Le président Macky SALL  a depuis 2013 lors d’une réunion du conseil des ministres donné des instructions pour que le projet soit suivi et encadré par les différents ministres pour régler les problèmes d’eau, d’électricité, de voirie afin que les acquéreurs puissent prendre possession de leurs logements. Suite à cela aucune instruction du président n’a été exécuté parce que des agents tapis dans l’ombre avec une jalousie avérée se sont engagés à torpiller et à détruire la société NAMORA et son président fondateur Monsieur Alioune Badara BADIANE qui n’est rien d’autre qu’un sénégalais bon patriote qui eu l’audace de mettre sur pied un aussi ambitieux projet en prouvant aux sénégalais qu’il est possible de relever le défi du logement de qualité à moindre coût.

Les coopératives et les acquéreurs me reconnaissent ce mérite et cette réussite d’avoir prouvé"



Alioune Badara BADIANE

Président-fondateur

NAMORA

NABI MOUHAMAT RASSOUL
Mardi 16 Décembre 2014
Dakaractu - Bi Hebdo du 15 Décembre




1.Posté par babs le 16/12/2014 15:29
on attend la version de l'autre coté! y a beaucoup de magouilles dans le foncier et les magouilleurs restent souvent impunis.

2.Posté par jupiter le 17/12/2014 22:06
que sont devenus Baba traore directeur général et son frère sidy TRAORE directeur commercial de Namora?



Dans la même rubrique :
Entendre Al Amiine...

Entendre Al Amiine... - 23/09/2017