Implantation anarchique de panneaux publicitaires : Ouley Diop Sy dénonce une pollution visuelle scandaleuse


L’implantation anarchique des panneaux publicitaires n’est pas du goût de la directrice de la société de communication Innov, Ouley DIOP SY qui n’hésite pas à parler de « viol » de notre Capital. « Dakar est violée et meurtrie. Dakar est une poubelle davantage enlaidie par cette insoutenable légèreté d’acteurs de tout acabit ayant renoncé aux raisons de vivre pour leurs moyens de vivre. Cette cacophonie visuelle est un scandale », dira-t-elle.
 
Lors d’une conférence de presse tenue cet après-midi, elle a fait savoir que le temps est venu de s’attaquer au mal en prenant le taureau  par les cornes.
 
« Faute de goût, les dakarois et les hôtes détournent le regard alors qu’ils devaient tous s’émerveiller devant la créativité et les coups d’audace des panneaux si, d’aventure, ils étaient l’œuvre d’hommes et de femmes des divers métiers de la communication. D’ailleurs mon combat ne porte pas sur les régisseurs, mais plutôt les collectivités locales » fera t-elle savoir.
Selon Madame Sy, des courriels ont déjà été envoyés aux maires, au préfet, au ministre de tutelle et au gouverneur, mais regrette t-elle, aucune suite favorable n’a été donnée à sa requête.
 
Ainsi s’adresse-t-elle au Chef de l’Etat pour, espère-t-elle, mettre fin à cette anarchie : 
« Monsieur le président permettez-moi de vous inviter, en tant que jeune entrepreneuse à prendre du temps pour vous pencher sur la situation des régies publicitaires. Car c’est un problème qui impacte toute la population et affecte l’esthétique de la cité, jadis un des fleurons urbains de l’Afrique de l’ouest. Nous sommes en 2016, bientôt les élections électorales et il y a une pollution visuelle car les panneaux poussent comme des champignons... »
Samedi 20 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :