Immolation par le feu : une jeune lycéenne tente de mettre fin à ses jours à Rufisqur


Immolation par le feu : une jeune lycéenne tente de mettre fin à ses jours à Rufisqur
Un spectacle insoutenable s’est produit hier au quartier Randoulène Nord à Thiès, aux environs de 12 heures. La jeune Suzanne Loko, de la famille de Ben Oumar Keïta, a tenté de mettre fin à ses jours en s’immolant par le feu. Même si elle en était à sa énième tentative, cette fois-ci elle a pris de court toute la famille. Elle s’est subitement aspergée de pétrole avant de mettre le feu à l’aide d’un briquet. Ce sont les cris de détresse des membres de la famille qui ont alerté les voisins.
Informés, les sapeurs-pompiers ont débarqué aussitôt pour l’évacuer au centre hospitalier régional El Hadji Amadou Sakhir N'diéguène de Thiès. Des sources médicales font état de graves brûlures, mais sa vie n’est pas pour autant en danger. Selon ses parents, Suzanne Loko est dans un état dépressif depuis son retour de vacances. Elève en classe de Terminale dans une école privée de la place, elle n’avait pas pu décrocher son baccalauréat l’année dernière. C’est ainsi qu’elle a rejoint sa mère à Kaolack pour pouvoir passer les grandes vacances et revenir reprendre la terminale et espérer décrocher le diplôme qui lui ouvrirait les portes de l’enseignement supérieur. Pendant les vacances, note son oncle paternel Ben Oumar Keïta, elle est allée rendre visite à sa tante à Yoff, s'en est retournée par la suite à Kaolack avant de rentrer à Thiès.  A l’en croire, elle a commencé à déprimer depuis qu’elle a découvert une espèce de kyste à son sein. Elle a été traumatisée par cette découverte. Mais quand elle a été consultée, les examens médicaux ont été négatifs et ce qui ressemblait à un kyste a disparu dès qu’elle a pris l’ordonnance prescrite à cet effet par l’homme de l’art. Malgré cela, déclare son oncle paternel, son état mental s’est au contraire dégradé et les tentatives de suicide se sont succédé. Elle a même une fois bu de l’eau de toilette. Pas moins de 8 guérisseurs ont été consultés, ils parlent chaque fois d’une possession par des esprits malfaisants et malgré les remèdes donnés par les uns et les autres, son état mental a continué à se dégrader. Désorientés par les tentatives de suicide, ses parents ont finalement décidé de la conduire à l’hôpital psychiatrique Dalal Xel de Thiès où elle a été internée pendant 25 jours. Elle n’a d’ailleurs été libérée que le samedi dernier et contre toute attente, elle s’est immolée le lundi, échappant de peu à une fin tragique.
 
Mercredi 21 Janvier 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016