Imbroglio autour de la fuite de Yahya Jammeh en Guinée Conakry

La fuite supposée de Yahya Jammeh en Guinée Conakry est au centre d’une polémique entre le journaliste sénégalais Adama Gaye et un correspondant de BBC.


Lundi 02 janvier, le journaliste sénégalais Adama Gaye a révélé sur mur Facebook la fuite de Yahya Jammeh en Guinée Conakry. « Une source vient de me confirmer Yaya Jammeh a quitté la Gambie et se trouve à Conakry où il a été aperçu dans un cortège de Alpha Condé, Président Guinéen », a écrit le journaliste sénégalais. 



Trois heures plus tard, Adama Gaye renchérit : « La BBC me dit que l'info est confirmée par Umaru Fofana son correspondant en Gambie ! Continuons de vérifier cependant ». Sauf que le correspondant en question s’est démarqué de l’information révélée par le journaliste sénégalais et à laquelle il a été associé. « J'ai été faussement lié à un tweet comme ayant confirmé une histoire au sujet du président de la Gambie. C'est faux ! Je n'ai rien confirmé de tel ! Si je l'avais confirmé, j'aurais pu le dire sur la BBC ou Reuters, et tweeté, ou posté sur mon mur. – Merci », tweete Fofana depuis Freetown, en Sierra Léone où il réside.


Mais Adama Gaye persiste et signe et revient sur les « éléments qui m’ont amené à donner l’info ». « Cet après-midi, à deux ou trois reprises, un haut gradé des services de sécurité guinéenne tente de me joindre par Messenger. En fin de compte, je lui demande de m'appeler sur mon portable. Ce qu'il fait. Devant un témoin. Pour me signaler que Jammeh a été aperçu dans un cortège à Conakry. Info confirmée, en apparence, dans la presse guinéenne. Puis, peu après la BBC, connue pour sa rigueur, me sollicite pour une interview sur la Gambie en me disant que son correspondant à Banjul, Umaru Fofana, connu au Sénégal, confirme le départ de Jammeh », détaille le journaliste. Il martèle avoir reparlé à 22h22 à sa source guinéenne, un certain Top « qui me confirme que Yaya Jammeh est en Guinée dans les voitures de l’Etat ». Sa source aurait ajouté que l’épouse de Jammeh a joué le même rôle en Guinée que la femme de Compaoré en Cote d’Ivoire.



Néanmoins, le doute sur cette « évasion » de Yahya Jammeh subsiste et les derniers faits et gestes de Jammeh sont étrangers à cet état de fait. En effet, l’homme fort de Banjul, qui détient toujours le pouvoir aurait fermé des radios privées. La semaine dernière, il a réaffirmé son intention de rester à la tête du pays malgré les menaces de la communauté internationale qui n’exclut pas une intervention militaire pour le déloger. Cependant, une solution pacifique à la crise que traverse la Gambie en raison du refus de Yahya Jammeh de céder son fauteuil à Adama Barrow, est encore à l’ordre du jour et la Guinée Conakry est l’un des pays qui privilégient cette voie. Sur Africa 24, Alpha Condé a manifesté son opposition à toute intervention armée. « Je ne crois pas que l’intervention armée soit une bonne solution. Si on peut éviter une intervention militaire, ce serait une bonne chose pour éviter des morts », a souhaité le président Guinéen. Ce qui pousse nos confrères d’africaguinee.com à se demander si Condé ne vient pas à la rescousse de Jammeh ? Ça y ressemble fort. Battu par le candidat de l’opposition lors de la présidentielle du 1er décembre dernier, Yahya Jammeh qui a régné 22 ans durant sur la Gambie a reconnu se défaite avant de revenir sur sa décision de quitter le pouvoir.
Mardi 3 Janvier 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :