Imams de Thilogne : « Ce que nous n’avons pas apprécié dans cette affaire »


Imams de Thilogne : « Ce que nous n’avons pas apprécié dans cette affaire »
L’affaire du riz du député Farba Ngom est loin de connaître son épilogue. Des chefs religieux et Imams de la ville de Thilogne se sont retrouvés encore hier pour tirer au clair cette affaire.
Leur porte-parole, Thierno Abdoul Aziz Kébé,  a tenu à lever un coin du voile sur la polémique autour de ladite affaire. «C’est d’abord aux derniers jours de Ramadan que ce riz nous est parvenu. Un jeune à bord d’un véhicule a débarqué avec 6 sacs de riz et une enveloppe de 100 000 FCfa pour tout ce que Thilogne compte comme familles religieuses. Sans aucune information. C’est ce que nous n’avons pas apprécié», a-t-il indiqué. Non sans faire savoir : «Avant d’être au pouvoir, Farba N'gom nous fréquentait tous. Il sait également notre engagement auprès du Président Macky Sall que nous considérons comme notre propre fils.  D’un commun accord, nos valeureux chefs religieux ont décidé de lui retourner son riz et son argent. C’est ainsi que nous sommes allés à la mairie remettre le riz au Secrétaire municipal, Rahim Sy, et à l’adjointe au maire, Sokhna Diallo.  Au même moment, nos Chérifs étaient sur la route pour aller à la rencontre du gouverneur devant qui, ils ont exprimé toute leur indignation.  Voilà ce qui s’est réellement passé», tranche Thierno Abdoul Aziz Kébé.
Par ailleurs, Thierno Abdoul Aziz Kébé n’a pas manqué de souligner la place que Thilogne occupe dans l’histoire du Fouta. Cette localité, dit-il, est habitée par des hommes de valeur qui ont bien marqué l’histoire et l’Islam. «Donc ce n’est pas avec des pratiques politiciennes qu’on doit tenter de nous salir», a déclaré Thierno Abdoul Aziz. Les chefs religieux de Thilogne demandent à Macky Sall d’avoir une oreille attentive sur les populations du Fouta qui sont entièrement acquises à sa cause. Et elles méritent respect de la part de ses collaborateurs. «Nous demandons au Président Sall, à chaque fois qu’il pense à nous, il y a le gouverneur ou encore le préfet qui le représentent», ont-ils avisé.
D’après des sources qui ont pris part à cette réunion de crise, il y avait les Imams des mosquées de  Gamakou, l’Imam Boukari Touré de Sinthiou et l’Imam Thierno Bayla Touré  de  Golléré et le Nayib Aliou Sy de Diabbé Salla.
 
Vendredi 8 Juillet 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :