Il n’y a pas de revanche à prendre sur la Côte d’Ivoire (André Ayew)


Il n’y a pas de revanche à prendre sur la Côte d’Ivoire (André Ayew)
André Ayew, le vice-capitaine du Ghana, a préféré s’éloigner de toute logique de revanche des Black Stars sur les Eléphants de Côte d’Ivoire, lors de la finale prévue dimanche à Bata (Guinée Equatoriale), un remake de celle de Sénégal 1992.

"Nous allons tout donner pour la victoire du Ghana et des populations ghanéennes, qui attendent depuis longtemps le sacre de leur équipe nationale", a assuré l’attaquant ghanéen lors d’une conférence de presse, samedi.

Il a refusé de s’inscrire dans une logique de revanche à prendre sur la Côte d’Ivoire, même si son père, Abedi Pelé, capitaine du Ghana en 1992, avait perdu la finale de la CAN devant la sélection ivoirienne, au Sénégal. 

"Il ne s’agit pas de prendre une revanche puisque 1992 appartient au passé", a dit Ayew, précisant qu’il n’a pas parlé de la finale de dimanche à son père.

André Ayew va jouer la finale contre les Eléphants, au contraire de son père, qui n’avait pas joué celle de 1992 à cause d’un cumul de cartons jaunes. "J’ai un seul mot d’ordre, comme tous mes coéquipiers : la victoire", a-t-il précisé. 

"Personne ne se rappelle notre finale de 2010 perdue dans les derniers instants contre l’Egypte", a souligné ce footballeur âgé de 25 ans, estimant que le match à jouer dimanche sera l’occasion pour ses coéquipiers d’"entrer dans l’Histoire".

"Cela fait 32 ou 33 ans que le Ghana n’a pas remporté de trophée à la CAN", a encore rappelé l’attaquant vedette des Black Stars. 

Il devrait porter le brassard de capitaine si Gyan Asamoah, actuellement en convalescence, ne foule pas la pelouse du stade de Bata.

Le Ghana, demi-finaliste de la CAN pour la cinquième fois consécutive (depuis 2008), n’a pas plus remporté la CAN depuis l’édition de 1982.
Samedi 7 Février 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :