Il avait refusé avant d'accepter finalement la construction de 150 km de route en Casamance: César Attoute Badiate aujourd’hui partant pour des négociations avec l’État, mais chez...Obama


Il avait refusé avant d'accepter finalement la construction de 150 km de route en Casamance: César Attoute Badiate aujourd’hui partant pour des négociations avec l’État, mais chez...Obama
DAKARACTU.COM Ce développement s'avère inédit mais le moins que l'on puisse dire est que ce célèbre chef rebelle semble ne pas être réfractaire à des négociations avec l'Establishment. Seulement, César Attoute Badiate, puisque c'est de lui qu'il s'agit, pose des conditions sine qua non. 
En effet, nous tenons de sources proches du maquis, plus précisément du MFDC que Badiate exige que des assises (les énièmes du genre) se tiennent au pays de Barack Obama. 
Pourquoi les USA ? Il nous revient que Badiate, présenté comme l'ennemi juré du non moins renommé Salif Sadio, s'est dit réconforté par l'implication du "Président le plus puissant du monde" (Barack Obama) dans la crise  casamançaise. 
Faudrait-il noter que lors de son séjour au Sénégal, Obama avait mentionné le "cas de la Casamance" dans son speech, avant de nommer un chargé de cette guerre enclenchée par des irrédentistes, qui n'a que trop duré et qui a fait trop de victimes.
 
Face à cette nouvelle donne, le gouvernement Sénégalais n'y crache pas, du tout alors. En effet, par la voix de son porte-parole, Latif Coulibaly, l'Etat est preneur à toute forme de négociation, à l'exception de l'indépendance de ce jadis grenier du Sénégal: la verte Casamance.
 Une crise, qui, apparemment, ne semble pas connaitre son épilogue. Affaire à suivre donc...
Jeudi 27 Mars 2014
Dakaractu




1.Posté par Dr Djinne le 27/03/2014 07:27
Le pauvre César est atteint d'une mégalomanie grave. Il faut le soigner !

2.Posté par Dr Djinne le 27/03/2014 07:27
Le pauvre César est atteint d'une mégalomanie grave. Il faut le soigner !

3.Posté par secu le 27/03/2014 10:05
Ces rebelles sont en position de force. Ceux sont eux qui dictent au gouvernement senegalais les travaux qu'on doit faire ou pas, les zones a deminer, le pays qui abritera les negociations etc.... L'etat senegalais ne fait suivre leurs desiderats sans aucune emprise sur le dossier. C'est triste.

4.Posté par astou le 27/03/2014 10:26
ça ce n'est rien d'autre que du banditisme

5.Posté par Citoyen le 27/03/2014 13:04
Peut on dire que ça promet alors
Bonne chance

6.Posté par Mama BOUKI le 27/03/2014 13:48
Une sale gueule...

7.Posté par Diomi le 27/03/2014 17:04
Une tenue de l'armée de Bissau on dirait. Une solution à ce problème bien équiper notre vaillante armée et lui laisser carte blanche pour bien botter le cul à ces voyous.

8.Posté par badiane le 27/03/2014 20:23
Il va organiser une fraude de visa vous verrerz a 3 ou 4 millions il v introduire 6 ou 7 dans une délégation

9.Posté par erre le 30/03/2014 11:37
cet imbécile d atoune badio ....le jour que tu poseras ton pied aux usa ,tu sauras ce que guantanamo été construite pour des malfrats de ton accabit . vas y rek et verras salopard .quand nos parents se battaient pour libérer le Sénégal ton papa etait entrain de se souler de se"pande ".et toi pauv con tu te reveille de ton délire pour nous parler d indépendance !...face de "djinakhou badia "



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016