Idrissa Seck sur " l'affaire Lamine Diack " : " Le Procureur de la CREI doit adresser une lettre de mise en demeure au Président Macky Sall! "


Idrissa Seck sur " l'affaire Lamine Diack " : " Le Procureur de la CREI doit adresser une lettre de mise en demeure au Président Macky Sall! "
Venu assister le député Oumar Sarr arrêté par la DIC dans l'affaire "Lamine Diack", le Président du Rewmi, Idrissa Seck s'est longuement prononcé sur ces deux  actualités .  Et c'était pour dire que " notre pays vit des heures graves. Notre pays vit des moments troubles. 
En ce moment j'aimerai adresser un certain nombre de recommandations au Président de la République. Que d'abord face à cette situation, à cette crise créée par les aveux du Président Lamine Diack, rapporté par le journal 'Le Monde' et qui agresse l'image du Sénégal, que le Président de la République commence d'abord par recouvrer une certaine sérénité et un certain sang froid. Son premier devoir est de ne pas surajouter à cette situation déjà très grave et très pénible, d'autres querelles en relation avec notre démocratie. L'image de notre démocratie ne doit pas être piétinée, déchirée au moment où l'image globale du Sénégal est déchirée et piétinée dans le monde. 
Ma première recommandation sera de l'inviter à retirer immédiatement et sans  délai, toutes ces mesures d'arrestation de leaders politiques et de journalistes qui n'ont fait comme tort que d'exprimer sur la base d'une source crédible leur opinion sur la crise en cours.
Une fois que le Président de la République aura retrouvé sa sérénité en annulant ces mesures qui agresse notre démocratie et en libérant les leaders de l'opposition arrêtés et les journalistes arrêtés en annulant leur convocation à la DIC, alors il devra se pencher sur la vraie crise qui comporte plusieurs dimensions : d'abord en premier parce qu'elle touche un fils du Sénégal et pas n'importe lequel, le Président Lamine Diack. Et quelles que soient les choses qu'il a eu à faire et quel que soit le tort qu'il a eu à faire, quelle que soit l'issue de la procédure judiciaire en cours le concernant, le Président de la République doit d'abord de se mobiliser pour lui manifester une solidarité sans faille en tant que sénégalais, avant même de s'interroger sur ses responsabilités, l'État doit lui apporter toute son assistance dans le cadre de l'épreuve en cours. 
Une fois cela fait, le Président de la République devra mobiliser tout le pays pour laver l'honneur du Sénégal avant même d'en venir aux accusations, l'honneur du Sénégal doit être lavé. Pour l'instant nous sommes au stade de l'instruction qui se fait comme dans les démocraties modernes, à charge et à décharge. Pour l'instant tout ce que nous avons autour de toute cette agitation, c'est une source journaliste quelque crédible qu'elle soit, qui cite des procès verbaux d'audition, mais nous n'avons pas encore la suite de cette procédure d'instruction et nous n'avons pas encore entamé de procès. 
C'est pourquoi nous devons tous garder notre calme et notre sérénité pour voir d'abord qu'elle est l'issue de cette procédure d'instruction. On nous dit qu'il y a des aveux. Quels sont les fondements qui viennent étayer tout cela?
Maintenant, en troisième lieu, le Président de la République toujours dans le cadre d'une sérénité qui n'inclut pas le temps de s'énerver, doit cesser d'arrêter les gens à gauche et à droite ou d'aller rechercher les gens chez eux en pleine nuit. Aucun journaliste ni leader politique, ne devra répondre à l'interpellation qui lui est adressée. Il a fait revenir la Cour d'enrichissement Illicite (CREI). Quel est le principe de la CREI? Quand vous recevez une lettre de mise en demeure, vous avez un délai pour répondre en apportant vous même  la preuve que ce qu'on vous reproche n'est pas vrai. Mais qu'il se l'applique. C'est une très bonne occasion pour qu'il s'applique cela. Il a reçu une lettre de mise en demeure venu du journal Le Monde relayée par d'autres sites qui entache l'image du Sénégal. Il doit prendre la télévision et s'adresser à son peuple lui donner les éléments qui apaisent et qui font revenir leur confiance en lui. Je crois que le Procureur la République doit adresser une mise en demeure au Président de la République! "
Samedi 19 Décembre 2015
Dakar actu




1.Posté par Mariame le 19/12/2015 22:04
Idy tu dois être certainement de ceux que Lamine Diack a financé

2.Posté par Mbodj le 19/12/2015 23:05
M.Seck le Journal LE MONDE dans son édition du 18 décembre 2015 que vous citez n'a jamais dit que le Président Sall est impliqué et au-delà de ça il est inélégant pour un Homme politique qui prétend à la Magistrature suprême de se prononcer sur des dossiers en instruction c'est à dire pas encore devant le Tribunal . Au-delà de cette question vous n'avez pas à vous prononcer sur une actualité judiciare a fortiori la commenter à quelque titre que ce soit sur une actualité judiciaire . Je tiens à souligner que je ne suis d'aucun bord politique juste un humble étudiant sénégalais.

3.Posté par VERITE le 19/12/2015 23:26
CE N'EST PAS LE PRESIDENT MACKY SALL TON OBSTACLE,C'EST LE PEUPLE SENEGALAIS

4.Posté par EARUP le 20/12/2015 08:18
Sacre Idy, je renvois a cette article au lien ci dessous

http://www.liberation.fr/sports/2015/12/19/athletismedopage-et-corruption-diack-dement-tout-versement-d-argent-a-macky-sall_1421938

Khana ler na nak ...

5.Posté par lynx le 20/12/2015 09:11
Il faut que Idy sache que les SENEGALAIS ont marre des " tessantés " !

6.Posté par Rewmi le 20/12/2015 09:37
Qui khana amoule ligueye, LOUDOULE di degoulou kou toude macky reck mou yokouthi niekhe, qui macky Moko eupp fayda an,



Dans la même rubrique :