Idrissa Seck répond à Macky Sall : " Il est inadmissible qu'en l'état actuel des choses, on ne connaît pas encore le dates du calendrier électoral "


Idrissa Seck répond à Macky Sall : " Il est inadmissible qu'en  l'état actuel des choses, on ne connaît pas encore le dates du calendrier électoral "
Le leader de Rewmi, lors d'une sortie dans la banlieue a répondu au président Macky Sall sur le prochain référendum et le calendrier électoral :  " Pour une démocratie comme le Sénégal où on vote depuis des siècles, il est inadmissible dans l'état actuel des choses, on ne connaisse pas encore les dates du calendrier électoral. Alors je voudrais faire une recommandation simple mais solennelle au président de la République Macky Sall. Je voudrais lui dire que quel que soit ce que les gens ont voulu lui dire, son unique intérêt est de respecter sa parole et d'organiser l'élection présidentielle conformément à son engagement en 2017".
Répondant à la sortie du président qui demande à l'opposition de se taire, Idrissa Seck de dire " Ok, on se tait et on l'écoute. On verra ce qu'il est capable de faire!"
Samedi 16 Janvier 2016
Dakaractu




1.Posté par Thiat le 16/01/2016 23:01
IDI FII NGA DIAP FOFOULA

2.Posté par fa le 16/01/2016 23:55
Doula takha falou

3.Posté par le pap le 17/01/2016 08:32
SUPER Taisez vous ecoutez la Plus Haute Institution du Pays...Le Senegalais Lambda ne prend plus des lampes tempetes pour de l'electricite

4.Posté par Sidiki Diouf le 17/01/2016 09:58
Pauvre Idy, tu ne comprend même pas que l’élection en 2017 ne t'arange pas

5.Posté par Almeria le 17/01/2016 13:22
HYMNE DE GLOIRE A MON PRESIDENT
Excellence, Président,
Excellence, je voudrais vous chanter.
Vous chanter des hommages de gloire pour votre parcours propre aux grands hommes d’Etat.
Vous chanter dans la chaleur de votre courage et la douceur de votre caractère qui contiennent des vertus fascinantes.
Onze Décembre mille neuf cent soixante et un, une nomination, une naissance, le second père, annonçant le quatrième père dans le silence des secrets du mythe des croyances aux chartes innées d’un peuple à la nostalgie de l’histoire.
Je vous chante, Excellence, parmi les chantres qui ont marqué leurs temps par sacrifices patriotiques pour écrire l’histoire par devoirs, marquer les mémoires par droit dans l’allégresse africaine.
Excellence, je vous nomme, Monsieur le Maire, Monsieur le Ministre, Monsieur le Président ; je chante votre parcours de combattant silencieux aux aguets des soirs et des matins de lutte dans la dignité pour la conquête des titres qui vous honorent. Des titres convoités dans le silence de la dignité, de la foi et de l’honneur avec la force d’un esprit combatif, la grandeur d’un cœur généreux et l’âme d’un être aux grâces piaculaires.
Excellence, je vous chante à travers le cœur de la Nation qui porte votre image et nos âmes. Comme une ombre je vous élève au sommet d’une ville fière qui vous a vu naître et qui porte les empreintes de vos premiers pas : Fatick. Fatick beau coin du Sine, baignée par le bras de mer toujours consolateur, le «Mindiss». Fatick, terre de bonheur, inondée de lumières sous l’effet du brillant soleil de traite non pas Méditerranéen mais « Niodioro-palmarin.»
Au cœur de la foi qui rythme la gloire, au cœur de la dignité qui noue l’être à la vérité, vous incarnez l’ardeur au labeur, à la lumière de vos titres qui rayonnent au sommet des honneurs de nominations et d’élections.
Excellence, homme de devise, homme des honneurs, homme de paix, homme de valeur, homme à la vie utile au service de l’humanité, homme calme, homme croyant, homme au cœur adorant, homme au charme convaincant qui fixe le flot de ses discours aux relents du respect que guident les acclamations nourries des assemblées à la moisson des honneurs dans les salles d’Afrique, d’Asie, d’Amérique, d’Europe et d’Océanie. Oui ! Homme de vision à la civilisation universelle, maître à la patience du temps et de l’espace, gardien de la parole sage aux conseils de l’humains, pionnier de la Paix marchant vers Diamniadio. Diamniadio qui exhibe votre culte dans la foi de votre vision. Diamniadio qui célèbre la paix et la communion des générations au cœur du carrefour de l’émergence. Diamniadio la cité bénie qui arbore les drapeaux de l’amitié, de la liberté, de l’égalité et de la fraternité aux couleurs des traditions et des cultures au souffle de l’intégration de la race humaine.
Père, frère, Excellence, je chante ta généreuse mission auprès des peuples soifs de Paix, de bonheur et de prospérité dans l’ESPOIR pour que vive l’Afrique.

6.Posté par Niit le 17/01/2016 15:52
Idrissa Seck, vraiment tu n'as pas honte.

7.Posté par mkiki le 17/01/2016 22:44
idy wakh yakham fiy khésn

8.Posté par mkiki le 17/01/2016 22:44
idy wakh yakham fiy khésn

9.Posté par mkiki le 17/01/2016 22:44
idy wakhl yakham fiy khésn

10.Posté par mkiki le 17/01/2016 22:45
idy wakh yakham fiy khésn



Dans la même rubrique :