DAKARACTU.COM

"Idrissa Seck a toujours considéré Macky comme un de ses jeunes..." (Aliou Sow)


"Idrissa Seck a toujours considéré Macky comme un de ses jeunes..." (Aliou Sow)
« Ils se sont tous trompés en disant tous qu’ils allaient soutenir celui qui arriverait second face à Wade, chacun pensant que ce serait lui. » Et Idrissa Seck a soutenu Macky Sall pour respecter sa parole. Une manière pour Aliou Sow, ancien ministre des collectivités de dire qu’Idrissa seck n’a pas vraiment soutenu Macky Sall.
Poursuivant Aliou Sow, l’ancien ministre des collectivités sous Wade, « Idrissa Seck a toujours considéré Macky comme un de ses jeunes, sauf que dans ce genre de choses, la hiérarchie ne vaut que par rapport au vote. »
L’ancien ministre va plus loin puisqu’il pense qu’Idrissa Seck considère tout au plus que Macky sall a usurpé sa place pour s’être ligué avec Wade contre lui.
A noter qu’Aliou Sow était l’invité d’Actu en 7 sur Walf Tv, ce samedi 14 septembre.
Dakaractu2




Dimanche 15 Septembre 2013
Notez


1.Posté par noooooooooooooo0 le 15/09/2013 19:45
REWMI – APR, Pour que nulle n’en ignore !
Rewmi ne pouvait pas se taire face aux dérives claniques, aux manques de visions de l’actuel régime et aux problèmes économiques vécus par la quasi-totalité des sénégalais. Ils ont sonné l’alerte à temps, très tôt d’ailleurs jusqu’à ce qu’on lui reconnaisse sa claire vision en feignant changer d’orientation politique et économique avec le remaniement survenu le 01 Sept 2013. Mais l’APR n’a pas pour autant cessé de les mépriser, de les piétiner, de les considérer comme rien du tout, de leur refuser leur liberté d’action et de ton pour finalement leur demander purement et simplement de quitter la coalition Benno Bokk Yakar (BBY). Devrait on se mentir entre membre d’une même coalition dans le seul but de se faire plaisir au dépend du peuple sénégalais qui nourrit beaucoup d’espoir sur BBY ? En l’absence de cadre de concertation formelle comment les orientations stratégiques sont prises par BBY (vous imaginez aisément qu’il n’y en a pas) ? Et quelles sont les mécanismes définis pour conseiller à bon escient le Président de la République sans passer par les médias (ils n’ont été non plus mis en place) ? Si à coté de tous ces manquements, tout ce qui est dit par le leader de Rewmi pour la bonne marche de la gestion étatique, est pris pour de la mauvaise parole, alors qu’en sourdine l’APR et son Président appliquent les bons conseils du maire de Thiés, l’idéal, la logique voudrait qu’ils quittent cette barque d’hypocrites qui ne mène pas à  bon port. On ne gère pas un Etat avec ses émotions et en tâtonnant. La gestion d’un Etat est si sérieuse qu’on n’a pas le droit de faire dans le pilotage à vu encore moins dans les gonfle-dégonfles joues (question de paraître sérieux !). Il faut de la planification et de la méthode ! Mais, la démarche de l’APR a toujours été emprunte de mesquinerie. Adepte de la dissimulation, le Président de l’APR, Macky Sall, n’a jamais porté Idrissa Seck dans son cœur (c’est un secret de polichinelle). Il a essayé de le tuer politiquement, en 2005, relatant devant le corps diplomatique de « fausses vérités », il  a, par la suite, refusé à son parti un récépissé avec des arguments à dormir debout, et là il cherche à neutraliser un parti qu’il considère comme « adversaire politique » au moment où ce dernier l’a plusieurs fois renouvelé son ambition de cheminer avec lui dans le cadre de la coalition présidentielle (BBY). Mais son obsession est telle qu’il ne peut pas le considérer comme un allié. Il met ainsi son projet d’isolement en marche. Débauchages dans les rangs d’un « adversaire politique », absence de concertation sur les questions majeures qui concernent et le pays et la coalition alors qu’ils n’ont de cesse de réclamer loyauté et allégeance de la part de Rewmi. C’est ainsi que jalons après jalons, Macky et son parti ont décidé de se séparer de Rewmi et de considérer comme néant son apport pour l’avènement de la seconde alternance survenue en 2012. Tout le monde sait aujourd’hui que c’est bien l’APR de Macky Sall qui est à l’origine de la rupture du 11 Sept 2013. Rewmi et Idrissa Seck ont déclaré, depuis l’annonce de leur soutien aux candidats de la coalition Macky 2012, ne servir que la Nation et jamais un clan. Cette vision claire de défendre tout ce qui est convenable et de déplorer tout ce qui est blâmable, n’a pas trouvé un écho favorable au sein de l’APR. Ils ne veulent pas entendre une voix discordante leur disant la vérité. Ils ont par conséquent orchestré la mise à l'écart de Rewmi et sont entrain de déployer, avec les mêmes méthodes que sous Wade, la machine à diaboliser le leader de Rewmi. Ils tentent de le peindre aux yeux de l’opinion comme quelqu’un qui n’est intéressé que par le pouvoir alors que l’APR et son leader ont été les premiers à se départir du combat de principe « de la place de l’indépendance » en Février 2012 dernier pour ne s’intéresser que de la conquête du pouvoir. Toutefois, lorsque vous défendez le bien être de chaque sénégalais, lorsque vous voulez participer à l’éclosion des talents de vos compatriotes, lorsque vous militez pour la sauvegarde des acquis républicains et démocratiques, aucune mise à l’écart, aucune tentative de diabolisation ne peut vous éclabousser. Rewmi continue sa voie, même isolé par l’APR, pour la défense des intérêts collectifs et de notre bien commun qui est le Sénégal. C’est cette seule finalité qui vaut la peine de se battre à bras le corps. La « grande querelle » c’est celle là que Rewmi a choisi d’affronter ! Les prochains jours seront surement délicats pour le maire de Thies et son parti politique, mais la voie de la vérité est une voie difficile sur laquelle on ne trouvera que des femmes et des hommes de convictions. Comme un serpent qui fait peau neuve, Rewmi se débarrassera de la mauvaise graine pour essayer de conquérir, sur la base d’une vision claire et d’une orientation politique cohérente, la confiance des sénégalais pour l’avènement enfin du « vrai changement ».

Haby Sirah Dia




2.Posté par revol le 15/09/2013 20:30
Assez de vos articles politiques. soyez professionnels et écrivait des choses qui font avancer le pays.

3.Posté par Kaïs hussein DIADINE le 15/09/2013 22:50
En tout cas le Sénégal se pularrise et c'est dangereux pour une république

4.Posté par alioune le 16/09/2013 10:33
Là M Sow,je partage vraiment votre avis

5.Posté par Mamadou le 16/09/2013 11:34
vous avez raison Aliou Sow mais Dieu aussi considéré que Macky est forcement le chef de Idy et Abdoulaye wade maintenant,il est même le père de la nation,kou gueum yalla rek moka kham



Dans la même rubrique :
SALL CRASH !

SALL CRASH ! - 24/04/2014