Idrissa Seck, Président du Rewmi : « Ils (les autorités étatiques) ont utilisé un mauvais instrument pour établir une culpabilité de Karim Wade qui relève de la flagrance »


En conférence de presse cet après-midi, le Président du Rewmi, Idrissa Seck, est revenu sur «l’affaire Karim Wade ». Et c’était pour déclarer à haute et intelligible voix qu’il ne doute pas une seule seconde de la culpabilité de Karim Wade.
«Je n’ai aucun doute sur la culpabilité de Karim Wade », précise-t-il d’emblée avant de regretter la stratégie utilusée par les tenants du pouvoir pour emprisonner le fils de l’ex-Président de la République, Me Abdoulaye Wade.  Car selon le Président du Conseil Départemental de Thiès, «un mauvais instrument a été utlisé ». «Ils (les autorités de l’Etat) ont utilisé un mauvais instrument pour établir une culpabilité de Karim Wade qui relève de la flagrance », se fera-t-il plus précis...
Jeudi 30 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :