Ibrahima Sène (PIT) : « Nous combattrons Macky Sall, si… »


Ibrahima Sène (PIT) : « Nous combattrons Macky Sall, si… »
Ibrahima Sène du Pit, dans un entretien avec « EnQuête » a indiqué que Karim Wade ne pouvait pas être amnistié puisque cela signifiant que l’on lui restitue ses biens, ce qui serait très mauvais pour Macky Sall. Qu’il se dit aussi prêt à combattre si jamais le PIT était éjecté de la majorité au profit du PDS par exemple.   «  J’ai été très clair. Karim Wade ayant purgé la moitié de sa peine, il a le droit de solliciter une liberté conditionnelle comme Mamadou Pouye en a bénéficié. La liberté conditionnelle veut dire qu’il sorte de prison, mais les biens qu’il doit restituer continueront à être restitués. Il ne pourra pas quitter le territoire national sans y être autorisé. Donc, au lieu d’être en prison dans une cellule, il est en prison au Sénégal. L’autre éventualité, c’est la grâce qui relève des prérogatives du chef de l’Etat. Si Karim Wade est gracié, il sort de prison, il bénéficie de sa liberté de mouvement. Il peut voyager et sortir du territoire national. Mais les peines pécuniaires qu’il encourt continuent d’être en vigueur. Ses biens continueront à être confisqués. La recherche de ces biens continuera de se faire. Il n’aura pas ses droits civiques, encore moins ses droits professionnels. Il sort de prison mais il ne recouvre pas ses droits et ses biens.
Maintenant le véritable problème qui se pose, c’est l’amnistie » dira-t-il.  Il poursuit «  s’il est amnistié, cela veut dire qu’il est non seulement libre, mais qu’on lui restitue ses biens. Il peut même être dédommagé. Il recouvre ses droits civiques et professionnels. Nous, au Pit, notre véritable problème, c’est l’amnistie. Si Macky l’amnistie, ce sera très mauvais pour lui. Ce sera très mauvais pour le Sénégal. Le pays croit à la traque des biens mal acquis. Le Sénégal croit que Karim Wade a été condamné pour des faits avérés. S’il est amnistié et lavé, cela veut dire qu’il a été injustement arrêté, condamné et emprisonné. Si Macky va dans ce sens, ce sera extrêmement grave pour le pays ».
La libération de Karim Wade pouvant augurer des retrouvailles de la famille libérale, Ibrahima Sène de noter que si le Pds accepte de venir travailler dans le cadre d’un gouvernement de BBY comme il avait accepté de travailler dans le cadre d’un gouvernement du Ps, il n’y aucun problème. Mais ajoutera t-il, c’est Macky qui gouverne, « c’est lui qui a le pouvoir, qui associe qui il veut. S’il décide de nous faire sortir de sa coalition, nous irons dans l’opposition et nous le combattrons. C’est tout! » « Il n’a aucun intérêt politique, sous prétexte de s’ouvrir au Pds, de scier la branche sur laquelle il est assis », conclura t-il.
 
Samedi 18 Juin 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :