Iba Joseph Basse, administrateur de Black Pearl Finance : «1 milliard de F Cfa pour choisir un gestionnaire d’Aéroport, ce n’était pas nécessaire!»


Iba Joseph Basse, administrateur de Black Pearl Finance : «1 milliard de F Cfa pour choisir un gestionnaire d’Aéroport, ce n’était pas nécessaire!»
L’expert- comptable, Mr Iba Joseph Mamadou Moustapha Basse, désigné par la Commission d’instruction de la Crei comme administrateur de la société Black Pearl finances, a présenté son rapport d’audit, assez technique, ce lundi dans l’après- midi.
Le témoin, face au juge Henri Grégoire Diop, a indiqué que la société Black Pearl Finance, un changement de nomination de la société BMCE International en 2009. Il révélera que Black Pearl, une société privée, a voulu signer un contrat avec 3 AIG pour une augmentation de capital supposée à 250 millions de F Cfa afin de lui faire gagner les marchés publics de SENELEC, d’AIBD, du Méridien, de la SAR, et l’emprunt obligataire pour la SONACOS.
L’expert- comptable a dénoncé le fait qu’1 milliard de F Cfa soit liquidé pour choisir un gestionnaire d’aéroport en 2004 ; alors que l’ASECNA aurait dû le faire sans dépenser autant d’agent.      
Sur l’actionnariat de Black Pearl Finance, le substitut au procureur spécial, Antoine Félix Diome est revenu sur la succession de sociétés dont Meta Invest détient 42%.  Il demandera au témoin : «Qui sont les détenteurs des mandats de BMCE International devenue Black Pearl Finance?» Mr Basse, «très technique», a répondu qu’en fouillant, «nous avons trouvé des documents non signés, une espèce d’agrément». Il a parlé de l’actionnariat de Sénégal Air Lines, Daport, société détenue par Afriport, Fraport qui détenait 10% des actions d’Afriport.      
Mr Basse a fait état d’une distribution de dividendes à Meta Invest, basée au Luxembourg, avec 40% pour Ibrahim Abou Khalil dit Bibo Bourgi, 30% Karim Abou Khalil, 20% pour Mamadou Pouye et 10% pour une personne morale dont l’identité n’a pas été déterminée.     
«Vous ne trouvez pas bizarre que dans le cadre de 3 AIG qu’il y ait des intermédiaires, alors qu’à SENELEC ce n’était pas le cas?» A cette question du bâtonnier Félix Sow, le témoin répondra que ce n’était pas pertinent.
Le témoin, expert-comptable, précisera que l’augmentation du capital de BMCE à 250 millions de F Cfa s’est fait en numéraire…  
Lundi 9 Février 2015
Dakar actu




Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016