ISMA DIOUM : « Le palais a besoin d’une courroie de transmission entre lui et Touba »


ISMA DIOUM : « Le palais a besoin d’une courroie de transmission entre lui et Touba »
En marge d’une cérémonie de remise de don constitué de tables bancs, chaises, ustensiles et marmites à l’école maternelle de Touba-Nguiranène, Isma Dioum dit justifier son geste par son engagement politique à servir les populations démunies de la cité religieuse. 
Le conseiller spécial à la Présidence a profité de la rencontre pour aborder certaines questions politiques dont les difficultés rencontrées par le parti présidentiel lors des dernières élections et le référendum. Pour lui, la désignation d’un envoyé spécial, courroie de transmission entre Touba et le Palais est urgent. Ce dernier se chargerait, dit-il, « de décrisper les éventuelles tensions et d’harmoniser les positions. » Rappelant avoir écrit un rapport au Chef de l’Etat au sortir de référendum pour lui expliquer les réels blocages, Isma Dioum juge opportun le renforcement des moyens mis à la disposition des responsables locaux pour rendre plus efficient leur politique de massification.

Interpellé sur la demande formulée par une partie de l’opposition suggérant le départ du ministre de l’intérieur pour rendre transparentes les joutes électorales à venir, Isma Dioum estime le prétexte fallacieux. « Le système de scrutin au Sénégal extrêmement performant. Même si Abdoulaye Daouda Diallo avait l’intention de frauder, il ne le pourrait pas ». Par rapport à l’affaire Karim Wade, il martèle que la justice a déjà tranché, mais qu’il revenait au Chef de l’Etat, s’il le juge opportun, de voir les voies et moyens à emprunter pour l’élargir...
Mardi 14 Juin 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :