INVESTITURES POUR LES ÉLECTIONS DU HCCT A NIORO : Un consensus au sein de Benno Bokk Yakaar sans le PS

La coordination de Benno Bokk Yakaar (BBY) du département de Nioro, réunie ce dimanche dans le cadre des investitures pour les élections du Haut Conseil des Collectivités Locales (HCCT), va proposer les deux candidats et suppléants pour le scrutin du 04 septembre. Un consensus entre délégués de l’Alliance Pour la République (APR) et de l’Alliance des Forces de Progrès (AFP) sans l’autre composante majeure de la coalition présidentielle, le Parti Socialiste (PS)


INVESTITURES POUR LES ÉLECTIONS DU HCCT A NIORO : Un consensus au sein de Benno Bokk Yakaar sans le PS
La volonté des chefs de partis de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (BBY)
d’aller ensemble pour les prochaines échéances électorales va-t-elle se heurter aux ambitions partisanes ? Dans le département de Nioro, la dernière réunion convoquée pour désigner les candidats de ladite coalition a mis à nu des failles dans cet élan unitaire.
Sur demande du ministre directeur de cabinet du Président de la République, le président du Conseil départemental du Rip avait convié les 15 maires et conseillers départementaux de la circonscription. «L’objectif était de trouver un consensus sur les deux candidats titulaires et leurs suppléants pour le scrutin du 04 septembre prochain pour l’élection au Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT)», a rappelé Momath Sow ‘’Malaw’’ à l’ouverture de la rencontre. Mais très vite, la clé de répartition des deux sièges a donné lieu à des luttes de positionnement entre alliés de la majorité présidentielle.
«Pour les deux sièges, il fallait les partager entre les deux formations les plus représentatives du département qui se trouvent être, dans l’ordre, l’APR et le PS. Donc, il revenait à chaque formation de désigner en toute souveraineté son candidat et non de susciter un vote d’investiture sur place, ce que nous ne pouvons accepter», se défend Abdoulaye Cissé, le maire de Kaymor, au nom de la délégation socialiste qui s’est retirée par la suite. Une attitude dénoncée par le président du Conseil départemental de Nioro, Momath Sow ‘’Malaw’’, qui évoque plutôt une tentative avortée de boycott par certains élus socialistes. «En vérité, il s’est agi d’une volonté de saboter le consensus trouvé avec la majorité des délégués à savoir donner les deux sièges à l’APR qui, à Nioro, ne dispose ni de députés, encore moins de présidence de l’Assemblée nationale, de ministres, pour équilibrer la dévolution des postes de responsabilités entre alliés. L’AFP l’a acceptée, contrairement au PS dont le leader va prendre la présidence de cette institution», a regretté le responsable départemental du parti au pouvoir.
A signaler que ce sont Bara Ndiaye, conseiller municipal (APR), et Seynabou Ndaw (APR) qui sont investis comme candidats titulaires alors qu’Omar Ba (AFP) et Néné Marie (APR) sont les deux suppléants du département de Nioro pour Benno Bokk Yakaar.
Lundi 8 Août 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :