INVESTITURE A JOYYANTI : Les places cédées aux plus offrants


Des révélations ont été faites, hier, sur la manière dont l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye a choisi les personnes qui occupent les bonnes positions dans la coalition « Joyyanti ». Le Secrétaire national chargé des Adhésions et des Rencontres citoyennes de l’ACT, Dembo Sakho, dans un communiqué rendu public, a révélé que les dix premières places de la liste nationale ont été cédées aux plus offrants. A l’en croire, Abdoul Mbaye, pour être tête de liste, a déboursé la plus forte somme : 2,5 millions de francs Cfa.
Deuxième sur la liste, Marie Élisabeth Massaly, chargée de l’École à l’ACT, a casqué 2,2 millions FCfa, là où Mbaye Fall Lèye, troisième, a versé 2 millions. Les autres candidats ont déboursé des sommes allant de 1,9 million à 200 mille francs Cfa. « Comment incarner le candidat populaire au détriment de toutes les critiques portant sur sa condition sociale et l’historique et appliquer des principes purement capitalistes à un parti politique qui se veut acteur de la démocratie au Sénégal », s’est interrogé M. Sakho.
Dans le même sillage, il relève une violation des textes fondateurs de l’ACT. Lesquels stipulent que « pour être investi dans une liste électorale, il faut avoir une ancienneté d’au moins six mois dans le parti (articles 25 et 26) ». Or, constate-t-il, pour le déplorer, « des membres de moins de 6 mois ont été investis et d’autres membres répondant à tous les critères ont été élagués. Comment peut- on prôner l’éthique dans la politique et violer les lois de son propre parti », questionne-t-il.
Lundi 12 Juin 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :