INSOLITE : Elles ont été condamnées pour vol de greffage et de caleçons...

Reconnues coupables du délit de vol, les deux coiffeuses Sophie Fall et Fatou Ndiaye et la marchande Ndèye Sène ont été condamnées, hier, à une peine de 2 ans dont 3 mois ferme


INSOLITE : Elles ont été condamnées pour vol de greffage et de caleçons...
Attraites à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour vol, les deux coiffeuses Sophie Fall et Fatou Ndiaye et la marchande Ndèye Sène ont été condamnées à une peine de 2 ans dont 3 mois ferme. Agées de moins de 25 ans, ce trio volait des cheveux naturels, caleçons, et téléphones portables dans des boutiques de Dakar. 
Usant d’un timing bien préparé, les prévenues ont d’abord visité la boutique de la dame Bamby Camara. Sur place, elles y ont trouvé la fille de cette dernière à qui elles ont exprimé leur désir d’acheter des cheveux naturels. Après avoir trouvé un accord sur le prix, l’une d’elles, Ndèye Sène, décide d’appeler son mari afin que ce dernier lui envoie de l’argent d’autant qu’elle est sortie sans un rond. Un gros mensonge car, elle voulait juste s’en aller avec les deux paquets de cheveux naturels, un collier en perles et deux caleçons qu’elle avait réussi à dissimuler dans ses habits. 
Leur forfait commis dans cette boutique, les trois jeunes filles se dirigent vers un autre magasin. Là, elles réussissent à chiper le téléphone portable du propriétaire du magasin avant de prendre un taxi pour rentrer chez elles. En cours de route, les trois voleuses discutent du partage de leur butin. Mais, le chauffeur, qui n’avait rien raté de leur discussion, au lieu de les transporter à la destination indiquée, les a conduites directement à la police. 
Sur place, une fouille a permis de découvrir sur Sophie Fall, un téléphone portable de marque Samsung Galaxy, dissimulé sous son pagne. Interrogée sur la provenance de l’appareil, elle prétend que c’est sa copine, Ndèye Sène, qui en est la propriétaire. Interrogée, cette dernière soutient l’avoir ramassé quelque part. Mais, d’autres objets ont été retrouvés avec les mis en cause, y compris quatre paquets de cheveux naturels, un collier, des caleçons, entre autres.
A la barre, les prévenues ont reconnu les faits avant de demander pardon en jurant qu’elles ne vont plus jamais reprendre le mauvais chemin. Les parties civiles dans cette affaire, Makha Cissé et Bamby Camara, ayant repris leur matériel, se sont désisté. N’empêche que, dans son réquisitoire, le procureur a requis 5 ans ferme contre les prévenues. Là, où les avocats de la défense ont plaidé une application bienveillante de la loi. Rendant sa décision, le juge a condamné trois voleuses une peine de 2 ans, dont 3 mois ferme. 
 
Jeudi 13 Novembre 2014
Dakaractu




1.Posté par Content le 13/11/2014 23:23
Vraiment chapeau au Taxi-man, si vraiment tous les taxi-man étaient comme lui sénégal dina dieum kanam.



Dans la même rubrique :