INSÉCURITÉ : La ligne jaune est franchie


INSÉCURITÉ : La ligne jaune est franchie
Les services de la Police et de la gendarmerie doivent revoir leur stratégie de gestion du phénomène de l'insécurité dans la région de Dakar et des centres urbains régionaux.
Les derniers événements tragiques intervenus cette fin de semaine à Keur Mbaye Fall et à la Sicap liberté 2 ont fini d'installer la psychose au sein de la population. En l'espace de 48 heures, trois crimes abjects ont été commis par des bandes d'agresseurs dont les méthodes violentes relèvent d'une nouvelle forme de barbarie de ces jeunes en rupture de ban. Le traumatisme des populations est énorme, les agressions qui avaient baissé ces dernières années ont repris de plus belle. Quelles en sont les causes?
En attendant de consacrer un dossier fouillé sur le phénomène, Dakaractu tire la sonnette d'alarme pour que la police et la gendarmerie revoient leurs dispositifs. L'agression sauvage de la ménagère à Liberté 2 jeudi dernier en plein jour a été rendue possible selon les habitants du quartier du fait de l'absence de patrouille policière. Les Sicapois viennent de poser une question de fond : pourquoi notre police ne procède t-elle pas à des patrouilles pour dissuader les criminels? Le ministre de l’intérieur et le directeur de la police nationale sont interpellés. Il y a trop d'agressions, trop de crimes commis par ces jeunes qui opèrent en bandes connues des fichiers de la Police, et c'est cela le paradoxe. L'urgence est signalée!
Dimanche 2 Octobre 2016
Dakaractu




1.Posté par jean fall le 03/10/2016 13:39
l'insécurité à dakar dépasse les normes. On dirait qu'il n'y a pas de police à dakar. Des jeunes drogués le plus souvent qui tuent sans impunité de paisibles citoyens. Restaurons la peine de mort.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016