INSCRIPTIONS SUR LES LISTES ÉLECTORALES A KOUNGUEUL : SOCÉ DIOP DIONNE PARRAINE DES COMMISSIONS MOBILES EN MILIEU RURAL


Socé Diop Dionne, responsable de l’Alliance Pour la République (APR) dans le département de Koungueul va contribuer à la massification des inscriptions sur les listes électorales dans son bastion du Bambouck. La directrice de l’Agence de la Construction des Bâtiments a donné une contribution de deux millions de francs pour la constitution de commissions mobiles  dans les communes rurales du département, elle a rencontré hier les sous-préfets desdits arrondissements   
C’est un vigoureux coup d’accélérateur que compte donner Mme Socé Diop Dionne  responsable apériste de Koungueul .Informée des difficultés que rencontrent  certaines populations en milieu rural , pour se faire établir des cartes d’identité numériques , un préalable à une inscription sur le fichier électoral. La directrice de l’agence de la construction des bâtiments et édifices publics a décidé de prendre le taureau par les cornes    .Après une  visite aux différentes commissions d’inscription basées dans la capitale du Bambouck, elle  a pu se faire une idée des difficultés qui sont le lot de ces  populations  « Au regard du rythme des inscriptions estimé à 3000 par mois pour l’ensemble des quatre commissions installées dans le département de Koungueul , on risque d’être loin du compte d’ici la date butoir fixée en juin prochain. C’est pourquoi il nous apparait utile en tant qu’originaire du département et responsable politique de se joindre aux efforts de l’Etat en facilitant le déplacement de commissions mobiles    dans certaines communes éloignées du chef lieu de circonscription  » s’est engagée  Mme Dionne à l’issue de sa tournée dans les  commissions  basées dans la ville de Koungueul .A la suite de larges concertations avec les présidents de commissions   , elle a décidé  d’allouer  la somme de 2 millions de francs CFA pour faciliter le déploiement de commissions mobiles à l’intérieur du département   . « Chaque citoyen a le devoir d’acquérir une carte d’identité biométrique pour pouvoir ainsi s’inscrire sur les listes électorales en vue des prochaines échéances de 2017 et 2019  » a-t-elle justifié 
Mercredi 18 Janvier 2017
Dakar actu




Dans la même rubrique :