INHUMATION DE L’ANCIEN MAIRE DE SAINT-LOUIS À TOUBA : Les derniers instants de Masseck

Voir la famille politique sénégalaise fumer le calumet de la paix … Telle a été la dernière volonté de Ousmane Masseck Ndiaye sur son lit de mort. L’ex-maire de Saint-Louis, unique trait d’union entre le pouvoir et l’opposition, avait circonscrit ses derniers appels téléphoniques à cet objectif. Maintenant qu’il n’est plus de ce monde, l’on est contraint de dire que la perte est énorme. Le Khalif perd un fervent disciple, Macky Sall et son épouse perdent celui qui scella leur couple en payant la dot de leur union. Saint-Louis perd un fils qui avait pour ambition de porter le budget de la municipalité à 15 milliards de Cfa. Ousmane Ndiaye repose à Touba après avoir vu pour la dernière fois son marabout dimanche dernier.


INHUMATION DE L’ANCIEN MAIRE DE SAINT-LOUIS À TOUBA : Les derniers instants de Masseck
Et Masseck de choisir sa dernière demeure Malade et complètement alité, Ousmane Masseck Ndiaye tenait vaille que vaille à passer une bonne partie de ses derniers instants à Touba. Sentait-il la mort venir ? Tout porte à le croire selon ses proches. Pourquoi, malgré ses forces qui allaient l’abandonnant, l’homme tenait-il tant à se rendre dans la cité religieuse ? « Je suis malade, je sais. Seulement, je dois me rendre obligatoirement à Touba, surtout que le magal est venu. Il le faut », disait-il selon un membre de sa famille. Par ces mots, il convainquit tout le monde de ne point l’empêcher à faire le voyage. C’est alors qu’il fit le déplacement le dernier dimanche avant le 18 Safar. En ce mercredi 9 janvier 2012, Masseck a été inhumé sous le « ndigël » de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké qui a délégué son fils Serigne Cheikh Bara Lahad Mbacké. Le jeune marabout est venu aux cimetières avec en main du parfum, des tissus, du sable et plusieurs autres choses que notre curiosité n’a pu percer. C’est lui qui dirigera la prière mortuaire à 16heures56 minutes, en compagnie de plusieurs personnalités dont Serigne Cheikh Thioro Mbacké, Mor Ngom, Oumar Sarr, Cheikh Bamba Dièye, Thiamba Seck, Serigne Bassirou Khadim Awa Bâ etc… Pourtant c’est dimanche 30 décembre que Masseck devait fouler, grâce à l’aide d’un vieil ami, pour la dernière fois de son vivant le sol de Touba. Macky héliporte son ami de Dakar à Touba Perdant une bonne partie de ses facultés physiques mais ardemment décidé à rallier Touba, Ousmane Masseck Ndiaye était visiblement disposé à braver le mauvais état du tronçon routier Dakar-Touba. Rien ne semblait être en mesure de l’empêcher de faire le voyage. C’est ainsi que, sur sollicitations de la famille de l’ex-maire de Saint-Louis, Macky Sall a dépêché un hélicoptère à son intEt Masseck de choisir sa dernière demeure

Malade et complètement alité, Ousmane Masseck Ndiaye tenait vaille que vaille à passer une bonne partie de ses derniers instants à Touba. Sentait-il la mort venir ? Tout porte à le croire selon ses proches. Pourquoi, malgré ses forces qui allaient l’abandonnant, l’homme tenait-il tant à se rendre dans la cité religieuse ? « Je suis malade, je sais. Seulement, je dois me rendre obligatoirement à Touba, surtout que le magal est venu. Il le faut », disait-il selon un membre de sa famille. Par ces mots, il convainquit tout le monde de ne point l’empêcher à faire le voyage. C’est alors qu’il fit le déplacement le dernier dimanche avant le 18 Safar. En ce mercredi 9 janvier 2012, Masseck a été inhumé sous le « ndigël » de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké qui a délégué son fils Serigne Cheikh Bara Lahad Mbacké. Le jeune marabout est venu aux cimetières avec en main du parfum, des tissus, du sable et plusieurs autres choses que notre curiosité n’a pu percer. C’est lui qui dirigera la prière mortuaire à 16heures56 minutes, en compagnie de plusieurs personnalités dont Serigne Cheikh Thioro Mbacké, Mor Ngom, Oumar Sarr, Cheikh Bamba Dièye, Thiamba Seck, Serigne Bassirou Khadim Awa Bâ etc… Pourtant c’est dimanche 30 décembre que Masseck devait fouler, grâce à l’aide d’un vieil ami, pour la dernière fois de son vivant le sol de Touba.

Macky héliporte son ami de Dakar à Touba

Perdant une bonne partie de ses facultés physiques mais ardemment décidé à rallier Touba, Ousmane Masseck Ndiaye était visiblement disposé à braver le mauvais état du tronçon routier Dakar-Touba. Rien ne semblait être en mesure de l’empêcher de faire le voyage. C’est ainsi que, sur sollicitations de la famille de l’ex-maire de Saint-Louis, Macky Sall a dépêché un hélicoptère à son intention. Nous étions le samedi 29 décembre 2012. Ousmane Masseck Ndiaye sera reçu par le Khalif général des Mourides, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Le chef religieux est, selon des sources concordantes, un fervent disciple du patriarche de Ngouye-Mbind. En entretien à Ngouye-Mbind, Ousmane Masseck Ndiaye réitéra son acte d’allégeance avant de confier au marabout qu’il avait peur pour sa santé qui devenait de jour en jour plus fragile. Le Khalif pria pour lui pendant plusieurs longues minutes, avant de lui signifier que Serigne Touba le reconnait comme faisant partie de ceux dont il a accepté l’acte d’allégeance. C’est heureux, qu’Ousmane Masseck Ndiaye a pris congé de son guide spirituel, pour retourner par la route sur Dakar.



Saint-Louis perd un fils

Hommes politiques, jeunesse libérale, marchands ambulants, agents municipaux … C’est tout Saint-Louis qui semble avoir fait le déplacement sur Touba. Il fallait rendre un dernier hommage à celui qui a extirpé plus de 300 jeunes du chômage et amené une cinquantaine de personnes à La Mecque. Selon son ex-adjoint à la mairie, le député Thiamba Seck, Ousmane Masseck Ndiaye avait l’ambition de reconstruire la vieille ville dans ses plus profonds recoins. De la cinquantaine de maires qui se sont succédé à la tête de la capitale du Nord, Ousmane Masseck aura été de loin celui qui a fait le meilleur bilan, en 8 ans d’exercice. Fara Sylla, correspondant du journal L’Office à Saint-Louis de signaler que l’homme avait pour ambition de porter le budget de la commune à 15 milliards, dans le cadre de son mouvement dénommé « Horizons 2015 ».

Mama Moustapha MBAYE (Correspondance)ention. Nous étions le samedi 29 décembre 2012. Ousmane Masseck Ndiaye sera reçu par le Khalife général des Mourides, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké. Le chef religieux est, selon des sources concordantes, un fervent disciple du patriarche de Ngouye-Mbind. En entretien à Ngouye-Mbind, Ousmane Masseck Ndiaye réitéra son acte d’allégeance avant de confier au marabout qu’il avait peur pour sa santé qui devenait de jour en jour plus fragile. Le Khalif pria pour lui pendant plusieurs longues minutes, avant de lui signifier que Serigne Touba le reconnait comme faisant partie de ceux dont il a accepté l’acte d’allégeance. C’est heureux, qu’Ousmane Masseck Ndiaye a pris congé de son guide spirituel, pour retourner par la route sur Dakar. Saint-Louis perd un fils Hommes politiques, jeunesse libérale, marchands ambulants, agents municipaux … C’est tout Saint-Louis qui semble avoir fait le déplacement sur Touba. Il fallait rendre un dernier hommage à celui qui a extirpé plus de 300 jeunes du chômage et amené une cinquantaine de personnes à La Mecque. Selon son ex-adjoint à la mairie, le député Thiamba Seck, Ousmane Masseck Ndiaye avait l’ambition de reconstruire la vieille ville dans ses plus profonds recoins. De la cinquantaine de maires qui se sont succédé à la tête de la capitale du Nord, Ousmane Masseck aura été de loin celui qui a fait le meilleur bilan, en 8 ans d’exercice. Fara Sylla, correspondant du journal L’Office à Saint-Louis de signaler que l’homme avait pour ambition de porter le budget de la commune à 15 milliards, dans le cadre de son mouvement dénommé « Horizons 2015 ». Mama Moustapha MBAYE (Correspondance)
loffice




Jeudi 10 Janvier 2013
Notez


1.Posté par momo le 10/01/2013 09:48
fara reli toi!!! c'est quoi ca??? REPETITION SUR REPETITION

2.Posté par Fili le 10/01/2013 12:19
CE TEXTE EST VRAIMENT NUL ET MAL PRESENTE.
SI C"EST çA LE JOURNALISME AU SENEGAL...

3.Posté par vivo le 10/01/2013 14:29
journaliste sénégal yi c'est à revoir que des nuls



Dans la même rubrique :
Hommage à Birane Wane

Hommage à Birane Wane - 13/10/2014