INDUSTRIE : Le singapourien OLAM négocie pour le rachat de SUNEOR

Après l'opération infructueuse de rachat de Sunéor par le français Sofiproteol, le géant singapourien Olam a entamé des discussions depuis quelques semaines en soumettant son offre de rachat au groupe Advens sous l'œil vigilant du président Macky Sall. Les dessous d'un deal sonnant et trébuchant mené discrètement par l'argentier Amadou Ba.


INDUSTRIE : Le singapourien OLAM négocie pour le rachat de SUNEOR
Olam veut triturer l'huile de Abbas Jaber. Sur l'axe Dakar-Paris-Singapour City se joue l'avenir de l'entreprise oléagineuse sénégalaise Sunéor à la recherche d'un repreneur liquide et performant. Selon des informations confidentielles parvenues aux Afriques, l'état a entamé des discussions très avancées depuis quelques semaines avec le géant du négoce asiatique, Olam basé à Singapour City.
Une source autorisée au parfum des tractations a révélé aux Afriques que le président Macky Sall qui suit le dossier avec grand intérêt a donné son quitus aux négociateurs potentiels de l'opération de cession de Sunéor. Désormais, Dakar lorgne Singapour City, une poule aux œufs d'or. Au tour de la table des discussions, le ministre sénégalais des Finances, Amadou Ba, métronome indécrottable de l'opération, le président de la holding Advens, Abbas Jaber, et la partie singapourienne. 

Selon des informations exclusives en notre possession, le président Macky Sall tient beaucoup à ces discussions et a mis toutes les bonnes cartes du côté de l'Etat. Après la tentative infructueuse de la française Sofiproteol, son homme de confiance dans cette opération de séduction industrielle de premier plan est l'argentier Amadou Ba. Ce dernier qui prend part au sommet de Lima sur les changements climatiques est attendu fin de semaine à Paris dans les locaux du groupe de l'industriel sénégalo-libanais, Abbas Jaber (36 Avenue Hoche - Paris) afin de finaliser le deal.
Combien pèse le ticket de rachat de Sunéor au géant Olam ? L'affaire est tenue secrète jusque-là. Le chef de l'Etat Macky Sall avait tapé du poing sur la table en rejetant l'offre de Sofiproteol qui n'avait pas convaincu le gouvernement). Les Afriques révélait en 2011 que le même singapourien Olam avait été débouté au Mali dans le cadre de l'appel d'offres de privatisation de la CMDT (Compagnie malienne pour le développement du textile) pour manquements notoires relatifs à la caution du deposit bancaire. 

Les Afriques
Mercredi 14 Octobre 2015
Dakaractu




1.Posté par SAT le 14/10/2015 15:10
Félicitations à Dr Momar DIOP, Ambassadeur du Sénégal en Afrique du Sud pour sa démarche proactive. Efficace et discret.

2.Posté par thies le 30/10/2015 02:54
il fo aussi viré les directeurs et complices de jabber..ils sont 3 et tirent les ficelles pour lui.la boite ne marchera pas tant qu'ils sont sur place



Dans la même rubrique :