IN GHOST WE TRUMP!( Par Cheikh Tidiane Dièye)


IN GHOST WE TRUMP!( Par Cheikh Tidiane Dièye)
Le peuple américain avait un choix quasi cornélien à faire: élire une politicienne professionnelle qui leur promet des choses tout à fait réalisable et à portée de main qu'elle ne tiendrait vraisemblablement pas, ne contrôlant pas le congrès et étant soumise à tout un tas d'intérêts et de lobbies qui tiennent le système politique, ou un néo-politicien qui leur promet des choses irréalisables et hors de portée qu'il ne tiendra pas. Ils ont choisi.
Trump a compris que dans le monde en 2016, pour battre les politiciens professionnels enracinés et sclérosés qui font des promesses qu'ils ne tiennent pas, il faut faire des promesses qui ne peuvent pas se tenir. Trump ne fera pas la moitié des vilaines choses qu'il a promis de faire, tout simplement parce que çà ne peut pas se faire. Il ne peut empêcher les musulmans du monde rentrer en Amérique. Il ne peut chasser des millions d'immigrants sans base légale. Dans ce domaine il ne fera pas plus qu'Obama qui en dépit de ses promesses de 2008, n'a pas pu empêcher l'Administration américaine de faire rapatrier plus d'immigrants que sous ses prédécesseurs. Il peut bien construire son mur à la frontière mexicaine. Mais ce ne sera pas nouveau car il y a déjà un mur. Il le cassera peut-être pour le reconstruire ou le prolongera, afin de donner à ses partisans l'illusion d'avoir tenu sa promesse. Mais le Mexique ne paiera pas pour le mur car ça ne se peut pas. Il ne se retirera pas de l'Accord de Libre-échange Nord Américain (ALENA) mais peut le renégocier. Il peut suspendre le Transatlantic Trade and Investment Partnership (TTIP) dont la négociation avec l'Union européenne n'est pas encore achevée. Ce ne sera pas difficile car même les peuples européens ne veulent pas de cet accord qui ne profitent qu'aux multinationales à la recherche de toujours plus de profits en faveur d'actionnaires bedonnant jamais rassasiés, même si leurs pratiques détruisent l'environnement et accentuent la misère chez les autres.
Trump fera des choses et ne fera pas d'autres. Certaines promesses farfelus sont déjà retirées de la liste de ses propositions car le Président élu ne peut dire la même chose que le candidat. Son propre parti, qui contrôle le congrès sera son premier adversaire s'il s'aventure trop loin hors des limites des fondamentaux structurels et sociétaux américains. On connait ses relations avec Paul Ryan et beaucoup d'autres ténors Républicains. Et puis, aux USA, nul ne peut ramer à contre courant du " National Vital Interest".
Comprenant que pour battre les politiciens il faut être plus cynique qu'eux, il devait promettre monts-et-merveilles pour gagner et il l'a fait. C'est le monde qui est ainsi. Malheureusement. On est rentré dans la surenchère démagogique car les marchands d'illusions politiques savent que les peuples sont tellement cernés par les peurs et les incertitudes qu'ils sont prêts à s'accrocher à toutes les branches mortes qui passent pour se tirer d'affaires. C'est la "médiocratie" partout. La médiocratie démocratique. Les médiocres et les cyniques ont pris le pouvoir grâce à la démocratie. Plus d'Américains ont voté pour Hilary Clinton que pour Trump. Mais ce dernier a gagné. C'est leur démocratie. Chez nous ceux qui gagnent et nous gouvernent sont ceux qui volent notre argent et achètent nos votes avec. C'est notre démocratie.
C'est que ceux qui ont la compétence et le savoir nécessaires à la conduire des hommes et des femmes, le véritable patriotisme et l'indépendance, ainsi qu'un minimum de vertu ont déserté le terrain. Ils se voient tellement saints et beaux que nombre d'entre eux préfèrent rester dans les salons feutrés, télécommande à la main, jurant d'être les seuls capables de construire la société parfaite qui n'existe pourtant que dans leur tête. Ils critiquent ceux qui s'engagent et n'envisagent de les rejoindre que s'ils sont sûrs d'être devant. Pourtant, tant que la masse critique ne sera pas acquise et le véritable leadership sorti de cette masse, il sera difficile de faire bouger les lignes.
Il est temps de se réveiller. Il est l'heure. En Amérique, les pères fondateurs de la Nation ont dit " In God We Trust". Avec l'aide de Dieu, ils ont construit la plus puissante des Nations du monde. D'autres viennent de dire " In Ghost We Trump" en élisant un "fantôme politique". On verra bien ce que ça donnera.
Si ceux qui sont porteurs de véritables alternatives patriotiques ne se lèvent pas pour rendre possible de véritables changements vers des sociétés justes et économiquement inclusives, d'autres marchands de rêves prendront le pouvoir. Y compris chez nous. Kennedy a dit un jour: "Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable." (ceux qui rendent une révolution pacifique impossible, rendront une révolution violente inévitable".
Vendredi 11 Novembre 2016
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :