IMPLICATION DE SA FAMILLE DANS LE PÉTROLE : « Le Président Macky Sall doit répondre », selon Tekki


Revenant sur l’affaire Petro-Tim, le mouvement Tekki a salué le «travail patriotique mené par la plateforme Mankoo Wattu Senegaal pour éclairer le peuple sénégalais sur la gouvernance du pétrole et du gaz découvert à St Louis et Cayar».
Pour Mamadou Lamine Diallo et ses camarades réunis mardi dernier à la permanence Moussa Ndiaye, «le Président Macky Sall doit répondre aux questions relatives à l’implication de sa famille dans la galaxie des sociétés offshore Petro et pourquoi il a laissé Timis Corporation prendre 30% de notre gaz, soit 135 milliards de m3 dont la valeur excède 600 milliards de FCFA».
«Le peuple doit également savoir quels sont les actionnaires de Timis Corporation et qu’ont- ils fait pour mériter tout ce gaz. Lorsque cette question a été posée clairement par Wattu Senegaal et le Député Mamadou Lamine Diallo, Président du Mouvement Tekki, la panique s’est emparée du régime et Frank Timis est sorti du bois pour insulter, menacer et porter plainte contre des personnalités respectables de l’opposition politique et de la société civile dont le leader du Mouvement Tekki, en exécution des menaces du Premier Ministre», relèvent-ils.
«Ces gesticulations du régime ne doivent pas empêcher la poursuite du travail de clarification et de récupération de nos ressources naturelles. D’autres Timis sortiront du bois bientôt», poursuivent-ils.
Pour ce qui est de la carte d’identité biométrique CEDEAO et du fichier électoral, Tekki dénonce la «rupture du dialogue politique sur la question électorale par le Président Macky Sall qui cherche, à travers un marché confié à IRIS, bien connu au Sénégal avec les passeports bio- métriques, à calibrer son propre fichier de 3 à 3,5 millions d’électeurs sous prétexte que la CE- DEAO demande l’établissement d’une carte d’identité biométrique».
Ce qui fait qu’ils soutiennent la marche de Wattu Senegaal du 14 octobre, appelant le «peuple sénégalais dans toutes ses composantes à venir à cette manifestation pour arrêter la dérive autoritaire du régime». «La marche est un droit démocratique comme l’accès aux médias d’Etat confisqués par le Président Macky Sall et ses affidés», terminent Mamadou Lamine Diallo et Cie.
Vendredi 14 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :