IMAM N'DIOUR SERT UN SERMON-RÉQUISITOIRE : « Les petites corruptions sont les seules à avoir été filmées »


Comme à son habitude, l’Imam de la mosquée de Moussanté à Thiès, a livré un sermon aux ardeurs d'un réquisitoire, ce lundi après la prière de l’Aïd-El-Kébir.  Le religieux s’est d’emblée attaqué à la corruption qui gangrène, dit-il, le quotidien du Sénégalais estimant que seules les « petites » corruption sont filmées. « Celles qui portent sur des milliards ne sont guère sues du grand public et ne sont point dénoncées. Le corrupteur et le corrompu sont à un niveau de responsabilité égale » aura-t-il dit, à ce propos. 
Il se désolera, tout de même, des détournements de deniers publics qui sont vainement dénoncés par des structures  de contrôle. « Si l’Ofnac, la Crei, l’Ige, la Cour des comptes émettent des rapports, on leur oppose une obligation de réserve ». L’imam de dénoncer en passant, la défenestration de membres de l’Ofnac qui ont osé pointer le doigt sur une kyrielle de mauvaises gestions.
 
Il fera l’apologie de la vérité avant de dénoncer la prostitution. « Une société qui dévie de son orbite naturel et vit dans la décadence, le désordre, la corruption, le vol, le mensonge, la gabegie, la perfidie, la roublardise n’acceptera la justice comme système régnant et ne pourra jamais être authentique ». Faisant allusion au proxénétisme déguisé qui livre des jeunes filles Sénégalaises à la merci d’exploitants Saoudiens, l’imam Babacar  Ndiour crie au scandale et appelle à chercher les solutions qui s’imposent.

Idrisa Seck a pris part à la prière... 
Lundi 12 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :