IMAM DAME NDIAYE INTERPELLE CHEIKH BASS SUR LEURS COLLÈGUES EN PRISON : « Au Sénégal, des Imams sont persécutés et Serigne Touba n’aurait jamais accepté cela »


IMAM DAME NDIAYE INTERPELLE CHEIKH BASS SUR LEURS COLLÈGUES EN PRISON : « Au Sénégal, des Imams sont persécutés et Serigne Touba n’aurait jamais accepté cela »
Venu prendre part à la cérémonie solennelle de réception des familles religieuses du Sénégal organisée tous les jours de Magal, l'Imam Dame Ndiaye, qui a parlé au nom de celles-ci,  a interpellé Cheikh Bass Abdou Khadre Mbacké sur l’emprisonnement d’Imams. D’un ton engagé, il a fait un discours sur la question interpellant Cheikh Bass Abdou Khadre, comme pour lui suggérer une réaction.
« Les Imams du Sénégal considèrent que ceux qui enseignent la religion, ou qui s’évertuent à faire des Sénégalais de bons musulmans, appartiennent à la famille de Khadim Rassoul. Par conséquent, ils considèrent qu’ils sont, eux-mêmes, de la famille de Khadim Rassoul. Aujourd’hui, une bonne partie de ces Imams subit des persécutions, dans ce pays qu’est le Sénégal. Serigne Touba n’aurait jamais accepté que des membres de sa famille soient persécutés », dira-t-il en substance.
Dans sa réponse, Cheikh Bass Abdou Khadre Mbacké a rappelé que « toutes les familles religieuses du pays ont une égale responsabilité sur les questions qui les interpellent par rapport à leur religion et à la vie ».
Il faut rappeler que l’Imam Dame Ndiaye s’est, par ailleurs, beaucoup félicité de la manière avec laquelle le magal est organisé depuis quelques années, notamment avec cette ouverture qui permet, confie-t-il,  aux familles religieuses de se réunir. Une ouverture qui fait, selon  lui, du magal un conseil supérieur islamique avant la lettre.
Médina Baye, Ndiassane, Léona Niassène, Tivaouane etc… ont tous répondu présent à la rencontre qui s’est tenue à la Résidence Khadim Rassoul.
Dimanche 20 Novembre 2016
Dakaractu




1.Posté par Dr Djinné le 20/11/2016 11:49
Dans notre pays il y a aujourd'hui des imams et des imams. Cela n'était pas le cas dans le temps de Serigne Touba.

2.Posté par Gaye le 20/11/2016 13:23
Un imam, c'est un citoyen, et il est justiciable comme tous les autres citoyens. Mais il a un droit absolu à une justice équitable. Mais n'oublions pas que, le Cheikh, Serigne Touba a plus que tout autre subi une privation de liberté injustifiable, qu'il a supporté seul courageusement et avec conviction, parce qu'il était convaincu de la justesse de son combat et que Dieu était à ses côtés et l'assistait en permanence dans cette dure épreuve. Ce qui le suffisait plus que tout autre soutien de ses semblables. Et, c'est ce qui lui a valu aujourd'hui, cette dimension planétaire. Par conséquent, au lieu d'évoquer ici le Cheikh, dans la situation de cet Imam, ce dernier, s'il est réellement convaincu de la justesse de son combat, il doit emprunter l'attitude du Cheikh.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :