ÎLE DE LA RÉUNION- LE « GOUROU » DE SAINT-LOUIS : « Il faisait danser nues les filles qu’il a domptées »

L’histoire de ce Sénégalais « détourneur de consciences » résidant à Saint-Louis, dans l’Île de la Réunion continue de révéler ses secrets. Les toutes dernières révélations sont livrées par Serigne Mourtala Lô Ibn Serigne Bassirou Alé Arame.

Le jeune chef religieux explique dans cet entretien exclusif comment ce « mouride » a détourné des Réunionnaises après les avoir appâtées par ses connaissances religieuses.


Après avoir confirmé que Pape Amary Sané se réclame de la confrérie mouride, Serigne Mourtala Lô a tenu à préciser d’emblée que rien de ce que cet homme faisait des choses qui n’étaient pas liées aux enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba.
« Il a commencé par convertir des Réunionnais et des Réunionnaises à l’Islam. Il s’est ensuite mis à leur enseigner l’Islam et le Mouridisme. Par la pertinence de son discours et la véracité de ses enseignements, Pape Sané est arrivé en enrôler un parterre de disciples qui lui vouaient instantanément amour et respect profond. C’est après que les choses ont pris une tournure nouvelle. En effet, l’homme a commencé à n’accepter lors de ses prestations que les femmes et les filles. Ces dernières, de fil en aiguille, délaissaient progressivement leurs familles respectives jusqu’à définitivement choisir d’habiter avec leur marabout ». 
Le fils de Serigne Bassirou Alé Arame d’expliquer que « le gourou de Saint-Louis leur faisait faire des incantations dans lesquelles le nom d’Allah figurait mélangé à d’autres choses » qu’il n’a pu reproduire.
Bref, signale-t-il, «  tout ce que ces femmes répétaient lui servaient mystiquement à s’octroyer des pouvoirs funestes capables de dominer des personnes psychologiquement ». Dans cette dynamique, Pape Amary Sané est parvenu à obtenir de ces « esclaves » qu’elles fassent tout ce qu’il désire. C’est ainsi, renforce notre interlocuteur, « que le gourou demandait fréquemment à ces filles et femmes de danser devant lui et surtout de danser…nues ».
Suite aux plaintes déposées par des membres de la famille des victimes et des remarques du Cadi de Mayotte le traitant de charlatan, Pape Amary Sané a été appréhendé par les forces de l’ordre. Il sera relâché avant d’être à nouveau arrêté et mis à la disposition du parquet du tribunal de Saint-Pierre. Les charges qui pèsent sur lui sont libellées ainsi : « Abus de faiblesse sur personne en état de sujétion psychologique et physique  de nature à altérer son jugement ». Serigne Mourtala de signaler que ses disciples passent les nuits aux alentours de la prison où il est placé sous mandat de dépôt. Elles ne manquent jamais de montrer leur engagement à combattre pour la libération de leur maître. 
Ce témoignage de l’une d’entre elles est suffisamment éloquent : « rendez nous Sané, le plus doux des hommes. Son enseignement est comme le nectar des abeilles, plein de vie et de philosophie. Justice pour Sané, justice pour ses disciples ! A ceux qui disent que nous sommes folles, je leur réponds : regardez-vous dans le miroir ! Et ne croyez pas en avoir fini avec nous. Notre nom est légion, car nous sommes nombreuses ». L’auteur signe Aminata, nom qui lui a été attribué après sa conversion à l’Islam.
Serigne Mourtala Lô de revenir à la charge pour nous apprendre que Pape Sané déclare être le disciple d’un grand chef religieux mouride qui répond au nom de Serigne Ahmadou Touré. « J’ai personnellement fait des recherches pour rencontrer cet homme, mais apparemment, personne ne le connaît », regrette-t-il. 
Pour conclure, le chef religieux que Dakaractu a rencontré dans son domicile de Touba souhaite vivement que « cet imposteur soit définitivement hors d’état de nuire dans les plus brefs délais...»
Mercredi 21 Octobre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :