IDY : Le degré zéro de l’ambition patriotique (par Moustapha DIAKHATE)


IDY : Le degré zéro de l’ambition patriotique (par Moustapha DIAKHATE)
La polémique ouverte par l’ancienne gloire de la classe politique, le démonétisé Idrissa SECK, sur le dialogue national est confondante de médiocrité. Il n’a jamais été question de deal pour la libération Karim WADE «sur le dos des Sénégalais» mais de discussions entre des compatriotes soucieux de leur pays. 
Pourtant depuis quelques jours, M. Idrissa SECK ne rate aucune occasion pour plaider la cause de Karim WADE après avoir déclaré urbi et orbi, il n’y a guère longtemps, que pour prouver la culpabilité de Karim WADE « on n’a pas besoin de commission rogatoire ou d’enquête sur cinq ans, c’est du flagrant délit ». 
En courtisant M. Abdoulaye WADE, le piètre tacticien Idrissa SECK cherchait honteusement à être le candidat de substitution du PDS avec le sournois espoir du retrait de la candidature de M. Karim WADE pour la prochaine présidentielle. C’est parce qu’il a senti l’échec du deal qu’il voulait proposer à Monsieur Abdoulaye WADE que le dealer du protocole de Rebeuss verse dans le mensonge et la calomnie. 
C’est son droit. Mais cela ne surprend personne. IdySECK est connu pour sa tortuosité légendaire. Il a suffisamment prouvé qu’il incapable de constance et de cohérence dans ses positions politiques. 
L’essentiel est que M. SECK ne peut pas empêcher au Sénégal de réfléchir intelligemment aux meilleures façons de relever ses défis actuels et à venir.

QU’ALLAH BENISSE LE SENEGAL !
 
Fait à Dakar, le 02 juin 2016
Jeudi 2 Juin 2016
Dakar actu




1.Posté par pinia le 03/06/2016 11:01
Mon cher Moustapha, je suis désolé de devoir réagir à votre article mais je voudrai seulement vous faire comprendre, car apparemment vous ne le comprenez guère, qu'on est en démocratie, ce qui donne donc à Idrissa SECK le droit d'apprécier librement la politique de votre mentor. A la place des insultes et injures à l'endroit de ce dernier, on attend de vous en tant que député:
- d'interroger le Président de l'assemblée et le questeur sur les détournements de deniers publics de l’hémicycle (je cite Ousmane SONKO et Me El DIOUF);
- de demander des comptes au gouvernement quant aux douze milliards de dédommagements à la SNEDAÏ,
- d'introduire une requête au niveau de l'assemblée quitte à modifier la constitution, pour barrer la route à tout Président de gracier ou d’amnistier les pilleurs des deniers de la république,
- de se servir de votre statut pour éviter ou solutionner les conflits entre gouvernements et enseignants ou autres corps de métiers et qui rament à contre courant d'un dialogue national,
- d'inviter le Président à davantage considérer les journalistes Sénégalais et éviter de parler des problèmes sensibles du pays à l'étranger etc.

Ainsi, vous rendez service au Président, au peuple et à vous même.

On peut tout reprocher à Idrissa et ses collaborateurs, mais on reconnait que politiquement, ils sont les plus jeunes, les plus corrects verbalement, les plus indépendants et les plus outillés intellectuellement, ce qui est une carence de notre classe politique. Idy ne rate jamais sa cible en matière de critiques à l'endroit du Président et de sa politique mais il n'est jamais inquiété par l'article 80 de notre constitution car il s'inscrit toujours dans une communication objective et selon les règles de l'art.

je finirai par vous faire savoir que je ne suis pas partisan de Rewmi et je n'ai jamais voté pour lui mais reconnaître la vérité, c'est se rendre service soi-même et aux autres.

Bonne journée mon cher!!!



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016