IAAF : Après Lamine Diack, son successeur dans l’œil du cyclone


IAAF : Après Lamine Diack, son successeur dans l’œil du cyclone
Le poste de président de l’Iaaf est- il maudit ? Alors que Lamine Diack a été inculpé pour blanchiment aggravé et corruption entre autres, voilà que son successeur se retrouve dans l’œil du cyclone. En effet, la justice française a ouvert le 1er décembre une enquête préliminaire sur les conditions d’attribution des Mondiaux-2021 à la ville américaine de Eugene, berceau de l’équipementier Nike. Cette enquête est distincte de celle pour corruption qui a conduit à la mise en examen de Lamine Diack. L’objet est de déterminer les conditions dans lesquelles cette décision de désignation a été prise et de rechercher si des infractions de corruption, blanchiment recel et participation à une association de malfaiteurs ont pu être commises en France à cette occasion.
Eugene s’est vue attribuer ces Mondiaux en avril dernier, à la surprise générale, sans que le processus d’attribution habituel n’aille à son terme et alors que Göteborg était également candidate. Or, Sébastian Coe, le successeur de Lamine Diack, a fait l’objet de vives critiques ces dernières semaines sur un possible conflit d’intérêt puisqu’il était jusqu’à récemment, ambassadeur de Nike. Sous la pression, il a dû mettre fin le 26 novembre à son contrat avec l’équipementier américain...
Vendredi 11 Décembre 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :