Huit jeunes de l'Ujtl en garde vue : Le film de l'arrestation de Toussaint Manga, Marie Sow N'diaye etc...

Pas moins de huit jeunes de l'Ujtl ont été mis au frais par la police Sénégalaise. Dakaractu revient sur le film de leur arrestation.


Huit jeunes de l'Ujtl en garde vue : Le film de l'arrestation de Toussaint Manga, Marie Sow N'diaye etc...
 De bonnes sources nous sommes en mesure de révéler que le jeune responsable de l'Ujtl, Toussaint Manga et sa "sœur" et non moins pièce maîtresse du même organe politique (Marie Sow N'diaye) sont en garde à vue dans les locaux du commissariat central de Dakar. 
Last but not least, Khadim Diouf du Comité de Liaison Communale (Clc) de Kaolack, N'diémé Dieng proche de Aïda M'bodj, Khadim Sall du Clc des Hlm, au même titre que Coumba Guèye entre autres inconditionnels du Pds sont aux arrêts.
Leur mise au violon ne devrait pas surprendre, eu égard au fait que ces jeunes acquis à la cause de l'ancien chef de l"État (Me Wade) avaient crié sur tous les toits qu'ils manifesteront coûte que coûte. D'ailleurs dans les colonnes de votre site préféré (Dakaractu.com), l'une des grosses légumes de l'Ujtl, en l'occurrence Mme Marie Sow N'diaye a soutenu ce mercredi qu'ils entendaient protester vaille que vaille devant le ministère de la justice. 
Leur courroux? Ces jeunes de l'Ujtl se disent frustrés de " la politisation à outrance de la justice Sénégalaise, mais aussi et surtout de l'agression " de leur "frère" Karim Wade en détention préventive...
Tout est parti selon nos sources, de la convocation ce mercredi matin de Mme Marie Sow N'diaye par Mme le commissaire de police du Plateau Aïssatou N'diaye. Au cours de cette rencontre il a été question de la suite réservée à la demande d'autorisation de protester devant le ministère de la Justice. Dans sa légendaire courtoisie Mme le commissaire fait savoir à sa jeune interlocutrice qu'une fin de non recevoir a été opposée à leur requête. Motif du rejet? Le délai entre la date du dépôt et le jour de la manifestation serait courte. Il faut au moins 72 heures pour espérer une suite favorable à pareille requête. 
En un mot, leur demande de protester était déclarée "Irrecevable" par l'Autorité.
Pour toute réponse, Mme Marie Sow N'diaye, responsable de la commission féminine de l'Ujtl dira qu'elle rendra compte à ses frères et sœurs de l'Ujtl avant de prendre congé du commissaire N'diaye.
La bonne dame ignorant certainement qu'elle, tout comme les autres membres de l'Ujtl, sont surveillés comme de l'huile sur le feu, se verront alpaguer par le "comité d'accueil" des limiers  aussitôt qu'ils ont mis les pieds devant le ministère.
Mais une bonne partie avait déjà été cravatée, selon nos sources, vers l'université Cheikh Anta Diop.  
Jeudi 22 Janvier 2015
Dakaractu




Dans la même rubrique :