Hôpital régional de Saint-Louis : La section régionale du SUTSAS dénonce le népotisme du Directeur Général et annonce une grève de 24 heures


Hôpital régional de Saint-Louis : La section régionale du SUTSAS dénonce le népotisme du Directeur Général et annonce une grève de 24 heures
La section régionale du Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) est sur le pied de guerre contre la direction générale de l’hôpital de Saint-Louis qu’elle accuse de malversation et de népotisme dans le recrutement et le reclassement du personnel.

Courroucée par le parti pris flagrant dans la gestion de son personnel, la mauvaise volonté, le népotisme ainsi que de nombreux autres griefs, la section régionale du Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) n’entend plus se laisser faire par le management cavalier du Directeur Général de l’hôpital régional de Saint-Louis qui a fini de s’adjuger les atours d’un empereur romain.

« Nous avons décidé d’engager la lutte en usant de notre droit pour dénoncer les agissements du directeur général qui se soucie plutôt que de son bien-être et de son confort personnel que de l’administration de soins de qualité aux populations », dénonce le responsable syndical régional. Pire, accuse-t-on, après avoir reçu plus de 844 millions de francs CFA du contrat pluriannuel d’objectifs de la  Banque mondiale et de la subvention de plus de 300 millions de l’État du Sénégal, le Directeur n’a rien trouvé de mieux que d’augmenter ses primes qui sont passés de 300.000 F CFA à 800.000 F CFA et de s’acheter un nouveau véhicule de type 4 X 4, foulant ainsi au pied l’exigence de soins de qualité dévolus aux populations.

«On aurait pu injecter toutes ces sommes d’argent dans l’achat de matériel médical pour un nivellement par le haut de notre plateau médical », se désolent les camarades de Mballo DIA THIAM qui ont décidé d’observer une grève de 24 heures en guise de protestation qui s’inscrit également en droite ligne contre une gestion antidémocratique du personnel par le reclassement d’une personne qui n’a pas le niveau requis à au poste de chef de service des soins infirmiers. Une forfaiture de trop d’autant plus qu’elle constitue une violation flagrante de la loi.

« Toujours dans un mal toujours profond qu’on ne l’imagine, la morgue de l’hôpital régional de Saint-Louis ne dispose même pas de climatisation et l’on est obliger d’acheter de la glace pour la conservation de nos morts», s’indigne-ton. Réagissant à la manifestation de la population contre leur grève, le syndicaliste régional en chef récuse et accuse le Directeur Général de manipuler la population qui en lieu et place d’exiger des soins de qualité et une morgue régionale digne de ce nom,  se laissent influence en venant manifester dans un hôpital qui est lieux où doit régner le calme et la sérénité pour le bien des malades et du personnel. 

Nos tentatives de joindre le Directeur Général, Ousmane Guèye ont été vaines.
Mercredi 27 Avril 2016
Dakaractu




Dans la même rubrique :