Hommage à Monsieur Charles Guèye (par Mamadou Birame Faye)


Hommage à Monsieur Charles Guèye (par Mamadou Birame Faye)
Il y a quarante jours (40) Charles Guèye nous quittait. En tirant sa révérence le 07 Décembre 2015, notre compatriote refermait ainsi la dernière page du livre de sa vie ; une vie pleine, caractérisée par un engagement sans faille pour l’amélioration de la condition de ses contemporains et pour l’indépendance des pays africains.
Charles, en raison de sa conscience politique précoce, a été un acteur presque de toutes les batailles engagées par les forces vives du continent contre l’oppression et la domination coloniale. Très tôt  membre du Parti Africain de l’Indépendance P A I – Section sénégalaise, sa vie publique de 1958 à sa mort est suffisamment connue pour qu’il soit nécessaire de nous y appesantir. Mais il nous plait de souligner certains traits du personnage qui pourraient grandement aider à l’éducation et au réarmement de notre jeunesse, tant sont nombreux, hélas, les comportements détestables d’une certaine élite politique ayant renié des valeurs comme le sens de l’intérêt général, le travail, la probité, le respect de la parole donnée, etc. Toutes qualités que possédait Charles, en plus de son extraordinaire courage physique qui lui valut de souffrir le martyre en prison. N’a-t-il pas été injustement incarcéré dans les geôles senghoriennes, de la 23e à la 33e année de sa jeune vie et, ce, pour des raisons exclusivement politiques.
A sa libération au début des années 70 jusqu’à la fin de la décennie 90, Charles a repris son activité militante contre la pensée unique et la confiscation des libertés, surtout pendant le règne du parti-Etat au pouvoir. Il se résolut, à la fin, à quitter le P A I- ou ce qui en restait-, ce parti ayant cautionné la création du Sénat que Charles considérait comme inutile et budgétivore.
La personnalité qu’était Charles présentait d’autres facettes :
    Le fédérateur : avec le Président Mamadou Dia, Charles a milité à la CA 2000 (Coalition alternance 2000), noyau autour duquel se sont agrégées les forces à la base de la première alternance politique du 19 mars 2000.
    L’homme d’ouverture : On apercevait la silhouette de Charles partout où l’on célébrait un évènement politique important, dès l’instant que cela pouvait être utile au Sénégal. Au plan social, tout concitoyen dans l’épreuve le trouvait à ses côtés, peu importât que l’intéressé fût du même bord politique que lui. La preuve en a été administrée par le président de République ; venu présenter ses condoléances à la famille de Charles dans sa modeste maison de Sacré-Cœur Dakar, le chef de l’Etat a insisté sur l’ouverture d’esprit du défunt et sa sociabilité qui avaient amené Charles, en dépit de leurs différences doctrinales, à se rendre souvent au siège de son parti. Et cela, bien avant le 25 mars 2012.
    L’homme d’action et de réflexion : tout comme pour l’Alternance 2000, Charles, lorsque les fondements de la République avaient été menacés par le projet de dévolution monarchique du pouvoir, était parmi les forces de résistance coalisées au sein du M23 (Mouvement du 23 juin 2011) dont l’action a abouti à la deuxième alternance politique du Sénégal. Sa production théorique, pour de meilleures institutions, en relation avec ses amis Alla Kane et Abdoul Aziz Diagne, a fait l’objet de publications de 2004 à 2010 dans la presse sénégalaise.
    Le compagnon fidèle : Charles savait reconnaitre le mérite des autres. Pour permettre par exemple à un groupe d’amis d’honorer la mémoire d’illustres disparus comme les professeurs Amady Aly Dieng et Iba Ndiaye Diadji,  Charles s’est rendu disponible pour leur indiquer les sépultures.
    Voilà l’homme qui vient de s’éteindre. Son dernier combat aura été sa participation à la CDS (Confédération pour la Démocratie et le Socialisme), au titre de l’ORDC (Observatoire Républicain pour la Démocratie et la Citoyenneté) qu’il codirigeait avec ses deux amis.
Avec sa maladie, Charles nous manquait déjà. Avec sa disparition, il nous manquera davantage.

Adieu ! Charles  Adieu !

Mamadou Birame Faye
A Ndondol
Birame810@gmail.com
Mardi 19 Janvier 2016
Dakar actu




1.Posté par Codou le 20/01/2016 13:45
Cet HOMME là (Charles Gueye) doit servir de modèle à la jeunesse sénégalaise. Adieu le patriote ceux qui t'ont connu ne pourront jamais t'oublier



Dans la même rubrique :