Hommage à Mame Cheikh Anta Mbacké le 6 Avril prochain au CICES Serigne Babacar Mbacké Moukabaro lui dédie une grande journée culturelle


Hommage à Mame Cheikh Anta Mbacké  le 6 Avril prochain au CICES  Serigne Babacar Mbacké Moukabaro lui dédie une grande journée culturelle
Fils de Serigne Ibra Mbacké Ndar ibn Mame Cheikh Anta Borom Gawane, Serigne Babacar Mbacké Moukabaro responsable morale  de la fédération nationale des daaras et dahiras « Sante Borom Gawane » organise une  grande journeé culturelle  en hommage à Mame Anta Mbacké. L’évènement qui se tient sous l’égide du khalife général des mourides par ailleurs parrain de la cérémonie. Elle sera alors une rencontre de partage  des enseignements de Mame Cheikh Anta Mbacké aux côtés de Serigne Touba.  Premier du genre, le rendez-vous religieux va permettre de revisiter l’œuvre « élogieux » de ce  saint homme qui s’était entièrement donné à Serigne Touba en tant que frère mais surtout comme disciple. Il aura lieu le Dimanche 6 Avril prochain au CICES  avec la présence de grands érudits de la voie mouride et des représentants de l'Etat, selon l’initiateur de l’evènement.

Pour Serigne Babacar Mbacké Moukabaro, Borom Gawane était une des pièces maitresses de la voie tracée par Serigne Touba, qui a œuvré toute sa vie durant, à défendre la cause de l’islam et à gérer le patrimoine et les biens de Cheikh Ahmadou Bamba, avec qui, il entretenait de  très bonnes  relations. Cet homme-là, dira le marabout, « il devient plus qu’indispensable de se rappeler de lui et de ses œuvres». La cérémonie dont le chronogramme est établi sur une journée, sera un grand moment de recueil, de dévotion, de souvenirs, mais surtout de prières.
 
Et elle servira en outre de cadre d’échanges sur les thèmes suivants : « Comportement de Serigne Touba envers ses frères », « Rôles de Mame Cheikh Anta dans le mouridisme ». Ceci vise à communier le long d’une journée avec les talibés en revisitant avec eux,  les fondements de l’Islam et du mouridisme. Les objectifs recherchés à travers ce travail sont de servir des références aux jeunes d’aujourd’hui qui, selon le jeune marabout, sont en perte de valeur et ignorent complètement les vertus de l’islam et les enseignements des grands hommes religieux. « Il leur permettra de fortifier leur foi en Dieu », a-t-il déclaré.
 
Samedi 29 Mars 2014




1.Posté par elou ba le 07/04/2014 15:30
santati Mame Cheikh Anta M'backé bou wér



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016