Hissène Habré, l’Afrique et « le temps de l’injustice »

Ce qui est en cause, c’est…la volonté de l’Occident de régenter le monde, de dire le bien et le mal, de désigner le bon et le méchant, de distinguer entre le juste et l’inique.
Bulard(Martine) et Dion(Jack), L’Occident malade de l’Occident. Paris, Fayard, 2009, P.50.


Hissène Habré, l’Afrique et « le temps de l’injustice »
Dans un torchon publié  cette semaine, Monsieur Pierre Sané, l’ancien Secrétaire Général d’Amnesty International, reprend encore ses fonctions de nègre de service au profit des Blancs.
Celui dont le principal titre de gloire est « d’avoir été le premier à exiger le jugement d’Hissène Habré » devrait bien nous dire pourquoi il n’a jamais demandé le procès d’Ariel Sharon, auteur des massacres de Sabra et Chatila, ou l’inculpation de Georges Busch, responsable de la mort de plus d’un million d’Irakiens dans une guerre livrée sans le mandat de l’Onu et sur la base de  honteux mensonges , ou l’arrestation de Sarkozy, le criminel qui a perpétré un véritable génocide en Côte d’Ivoire et en Libye,  uniquement pour placer ses valets  à la tête de ces Etats ! Feu son confrère Christopher Hall, conseiller juridique au siège d’Amnesty à Londres,  aurait été bien inspiré de nous expliquer pourquoi Pinochet a été «  enfin arrêté pour être très vite relâché pour raisons de santé » par le gouvernement britannique.
Mais, mon cher Pierre, toutes ces forfaitures et ces exactions  de l’Occident que vous avez servi durant près d’une dizaine d’années ne sont rien, comparées aux crimes de la Belgique à laquelle vous tressez des lauriers dans cette affaire. Ah ! La Belgique ! Comment un Africain qui se respecte peut-il faire l’éloge de la Belgique ? Savez-vous, Pierre, que c’est pour lutter contre les actes de sauvagerie commis au Congo par la Belgique qu’a été créée la première organisation de défense des droits-de-l’homme ? Aujourd’hui, c’est le monde à l’envers ! La Belgique, l’Etat le plus raciste du monde, célèbre comme coupeur de bras nègres, célèbre pour ses exploits dans le génocide rwandais, célèbre pour ses hauts faits dans l’assassinat des résistants congolais comme Patrice Emeri Lumumba, exécuté et jeté dans de l’acide, c’est cette Belgique-là qui demande… à des Africains le procès d’un ancien chef d’Etat africain ! Et des Nègres comme vous, Pierre, osent applaudir ! C’est dégoûtant, c’est répugnant, c’est abject !
Monsieur Sané, au moins, ne déformez pas les faits pour masquer votre mauvaise conscience et vous donner un semblant de raison ! Contrairement à vos propos, les tribunaux sénégalais ne se sont jamais déclarés incompétents. Ils ont bel et bien procédé à des jugements qui ont été favorables à Hissène Habré. De plus, la Cedeao a solennellement édicté qu’Hissène Habré ne peut plus être traduit devant un tribunal, au nom de l’autorité de la chose jugée. Quant au recours à l’Union africaine (où  étaient tapis  ses deux plus farouches ennemis  Déby(le) et Khadafi), il s’agit là d’une grave violation de la justice sénégalaise et sous-régionale qui a été piétinée par  le gouvernement, d’autant que cette institution continentale ne jouit d’aucun pouvoir judiciaire.
Mon cher Sané, je suis tout à fait d’accord avec vous quand vous écrivez que  c’est bien « un événement inédit » que le procès de Habré.  Jugez-en ! Voilà en effet un Président dont la police est accusée de crimes mais c’est le chef de cette même police qui, après l’avoir renversé avec le soutien de la France et de la Libye, le condamne à mort par contumace, offre à l’Etat sénégalais des milliards pour son jugement et décrète une journée chômée et payée pour fêter son arrestation ! C’est véritablement « le temps de l’injustice » !
Mais, mon cher Pierre, vous êtes-vous demandé pourquoi tous les pays occidentaux, pourquoi tous les Blancs en veulent à Habré ? Vous savez parfaitement que ce n’est rien d’autre qu’une histoire de pétrole dont Habré leur a refusé l’exploitation et que leur brade Idriss Déby(le) !Pour récompenser ce traître à la nation tchadienne, l’Occident s’est proposé de lui liquider  son ennemi .Vous vous rappelez que Mittérand et Khadafi s’étaient déjà partagé le Tchad lors d’une rencontre secrète tenue dans l’île grecque de la Crète avant que le héros Habré ne les chasse militairement de son pays ! C’est cette défaite infligée par un chef noir que ni le colonialiste Mittérand ni le raciste Khadafi ne lui ont  pardonnée ! Paix à leurs âmes !
Toutefois, aujourd’hui, Monsieur Sané, les Blancs et les Nègres serviles jubilent  car leur lutte infâme vient de porter ses fruits avec la récente tournée d’Obama venu chez nous dans la seule intention de nous imposer l’homosexualité, une base américaine et le procès d’Hissène Habré !Et comme le dit l’essayiste Macky Idy Sall, chercheur au Canada, « Les chefs d’Etat africains sont plus tournés vers la satisfaction des desiderata de leurs homologues du Nord que de ceux de leurs électeurs ».
Parlons maintenant du « militantisme » des Ong !
Avec quoi vivent les bandits  droits-de-l’hommistes si ce n’est avec l’argent des Européens et des Américains ? Avec quoi se nourrissent les prétendues victimes tchadiennes transformées pour la circonstance en citoyens belges nègres ? Toutes ces fripouilles, toutes ces crapules, toutes ces canailles ne sont que des chiens dressés pour ramasser les os que leur jettent leurs maîtres blancs ! Aujourd’hui, camarade  Sané, bien que nous soyons tous les deux militants du Parti socialiste, je proclame publiquement  la grandeur, la dignité et l’africanité du Président Abdoulaye Wade qui, par ce que vous appelez « ses louvoiements »,  a tenu à signifier à l’Occident son refus de courber l’échine.
Malheureusement, on est actuellement en train d’honorer des engagements pris durant la campagne électorale en échange d’un soutien de l’Occident ! N’est-ce pas cette « promesse » qu’un certain Obama est venu récemment rappeler ?
Professeur Oumar SANKHARE
Jeudi 22 Août 2013
Dakaractu




Dans la même rubrique :

AIDA CHERIE - 22/05/2015