Hcct, plainte contre le Bureau Politique, affaire Barth : Tanor droit dans ses bottes

Une semaine après sa nomination à la tête du Haut conseil des collectivités territoriales, le Secrétaire général du Ps parle de l’actualité de son parti. Hier en marge d’une visite de Socialistes du département de Guédiawaye à sa résidence à Fann, il en a profité pour appeler Khalifa Sall et ses hommes à se conformer à la décision du parti de rester dans Benno Bokk Yakaar. Le Sg du Ps considère par ailleurs «insensée» la plainte de Barthélémy Dias et Cie.


Hcct, plainte contre le Bureau Politique, affaire Barth : Tanor droit dans ses bottes
​«Ceux qui contestent les résultats des consultations n’ont pas de preuves»  

«En politique, il faut savoir ce qu’on veut et ce qu’on peut. Nous partageons l’Assemblée nationale, le gouvernement, les directions nationales dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yakaar, c’est tant mieux. Nous avons créé le parti pour avoir des députés, des ministres et des conseillers. S’il n’y avait pas de postes pour les militants, tout le monde allait partir. Nous sommes dans l’ère des coalitions. Aucun parti ne peut aller seul dans le paysage politique. Si on veut avoir des résultats, il faut des alliances. Le Ps a gouverné ce pays pendant 40 ans. Aujourd’hui, il y a des changements qui ont fait qu’on n’a plus cette hégémonie. Le Président Macky Sall a confiance en nous.
Donc, nous ne voyons pas pourquoi on devrait quitter la coalition. On ne s’est pas levé un bon jour pour dire qu’on ira aux Législatives avec Benno Bokk Yakaar. Ceux qui contestent cette décision de la base ne peuvent pas donner les preuves de leurs allégations. Si des militants de Guédiawaye écrivaient au parti pour contester la transparence de ces consultations, je pouvais comprendre. Mais jusqu’ici, ils n’ont pas de preuves. Donc, parler de plainte, c’est manquer de respect aux militants qui se sont prononcés.» 

«On n’acceptera pas qu’une minorité nous dicte sa loi» 

«Nous sommes droits dans nos bottes. On sait là où on veut aller.  Le Ps connait des problèmes que tous les partis connaissent. Il y a un débat et des opinions qui sont exprimées. Ce débat ne doit pas semer la division. Il faut bannir les invectives. Chaque parti, lorsqu’il y a un problème qui se pose, si la base décide, tout le monde doit s’y conformer.  En tout cas, on n’acceptera pas qu’une minorité nous dicte sa loi. La responsabilité veut que lorsqu’on est dans un parti, on respecte ses décisions. Sinon, il faut quitter ce parti. Certains parlent de crise au sein du parti, mais pour moi, le Ps vit des moments importants. Il n’y a pas de problème, on va s’en sortir. Cette plainte est futile et sans aucun intérêt. On ne peut pas porter plainte contre des instances qui sont en conformité avec les textes du parti. Cela n’a pas de sens et cela ne donnera rien du tout.» 

Hcct : «Je ne suis pas obnubilé par des postes» 

«Je remercie le président de la République qui a porté son choix sur ma modeste personne. On en a discuté. Et à chaque fois, j’ai sollicité l’avis de la direction du Parti socialiste qui a donné un avis favorable. C’est une institution importante qui va être en parfaite cohérence avec l’Acte 3 de la décentralisation. J’ai accepté ce poste avec beaucoup d’humilité. C’est un honneur pour moi de servir mon pays. Je ne l’ai pas commencé aujourd’hui. Bref, je pense que c’est tout le Parti socialiste qui vient encore une fois d’être honoré par le président de la République, Macky Sall. Cela démontre que notre parti regorge de compétences capables d’apporter leur pierre à l’édifice pour le développement du Sénégal. J’ai entendu des gens dire que j’étais obnubilé par des postes. C’est totalement faux ! D’abord pour le Hcct, je n’ai jamais été demandeur. Si je n’étais intéressé que par des postes, je pense que je l’aurais eu depuis le régime de Wade. Lorsqu’il créait le poste de vice-président, c’est moi qui étais visé. Abdoulaye Wade pensait que le Ps à travers une alliance, pouvait davantage solidifier son régime. Idrissa Seck lui-même a dit au Président Wade de s’allier avec le Ps s’il veut durer au pouvoir.»

«Nous soutenons totalement Barthélémy Dias»

«Le parti a plusieurs fois dit qu’il soutient le camarade Bar­thé­lémy Dias. Sur ce plan, il n’y aucun problème. Nous soutenons totalement Barthélémy Dias. Nous avons confiance en la Jus­tice et on espère qu’elle sera rendue.»  

Le Quotidien
Jeudi 27 Octobre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :
Fidel Castro est mort

Fidel Castro est mort - 26/11/2016