Halte aux sorties malheureuses de Moustapha Cissé LO


Depuis quelques jours, les insanités, injures  et autres invectives de Moustapha Cissé LO à l’endroit des sieurs Baidy AGNE et Mansour KAMA, respectivement Président du Conseil National du Patronat (CNP) et Président du Conseil National des Employeurs du Sénégal (CNES), continuent de faire les choux gras de la presse.
Je suis inquiet de n’avoir pas eu vent d’une seule voix qui s’en est offusquée.
Signifie-t-il que l’ouïe du Sénégalais est « saturée » et naturellement «  immunisée » pour avoir l’habitude d’entendre de tels propos émaner de cet homme.
Il est évident qu’il se pose dans ce pays la problématique de la considération et du respect de l’autre. Au nom de quoi on peut se permettre dans ce Sénégal, de dire ce que l’on veut, à qui on veut, là où on veut ; sans que personne ne pipe mot ? Je note que cette sortie de Mr. Moustapha Cissé LO est malheureuse. Elle est d’autant plus malheureuse que Monsieur LO a jeté l’opprobre à l’endroit des Présidents du CNP et du CNES (deux Organisations patronales sérieuses), au détour d’un Forum organisé par le Groupe intergouvernemental qui lutte contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest. Il les qualifie d’escrocs, de menteurs et de défenseurs d’intérêts étrangers ; et c’est gravissime. Nous pouvons en déduire qu’au-delà des sieurs AGNE et KAMA, ces propos visent l’entièreté des patrons sénégalais à la tête d’organisations affiliées au CNP et à la CNES comme membres fondateurs ou même adhérents d’un jour. D’ailleurs il convient de rappeler à Mr. Moustapha Cissé LO que le CNP tient régulièrement ses Assemblées Générales à date. Par conséquent, s’offusquer que Monsieur AGNE continue d’être plébiscité par ses pairs, c’est faire montre d’un sentiment antidémocratique viscéral. C’est aussi aussi manquer de respect et ignorer totalement le déterminisme de ces dirigeants d’envergure qui, à chaque échéance, renouvellent leur confiance à celui qu’ils se sont choisis comme Président pour excellents et loyaux services rendus à leur Organisation.
Monsieur LO, vous pouvez avoir un avis contraire aux autres à propos du projet de réforme des chambres consulaires. C’est votre liberté ; c’est votre droit.
Mais ce droit vous donne-t-il le droit de proférer des injures et autres insanités à l’endroit d’hommes respectables inconnus du bataillon de ceux qui ont l’insulte à la bouche ? Il est vrai que le Sénégal est un pays de démocratie où il est permis de porter la contradiction ouvertement à quelqu’un, mais n’oublions jamais que cette démocratie est encadrée et ne saurait servir de prétexte d’outrepasser ses prérogatives afin de transgresser les droits d’autrui sans motif valable par des attaques personnelles.
Est-ce que Monsieur Moustapha LO a le droit d’insulter publiquement Monsieur Baidy AGNE pour défaut de convergence de point de vue ? Sait-il réellement ce que signifie  « escrocs », « faire dans le mensonge », « défendre les intérêts de puissances étrangères » Ces vocables très chargés ont fini de heurter la conscience du citoyen ordinaire que je suis, imbu de valeurs patriotiques et du respect de l’autre.
Monsieur LO a dit des méchancetés (dont il n’a malheureusement pas mesuré la portée) à Mr. AGNE, mais je sais qu’il ne le pense pas….
En outre, je suis d’autant plus meurtri par cette saillie, parce que Monsieur LO est une personnalité sénégalaise à la tête d’une institution parlementaire sous régionale.
A ce titre, je recommande à Monsieur Moustapha Cissé LO, des actes de nature à gagner la sympathie de ses concitoyens dans la vérité et, au-delà forcer le respect de ses pairs de la sous région malgré son tempérament naturel particulier qu’aucun sénégalais n’ignore. Ce sera à son honneur d’abord et celui de son cher pays ensuite.
A défaut, on serait amené à constater pour le regretter, un mauvais casting. Or, le Sénégal compte plus de cent députés et certains d’entre eux sont si structurés qu’ils incarnent un leadership indiscutable.
J’invite Monsieur LO à continuer d’assumer ses responsabilités politiques avec mesure pour le bonheur de son parti et de son chef de parti, de s’abstenir d’attaquer d’honnêtes citoyens sans fondements et de ne s’employer qu’à mobiliser tous ses efforts afin de bien habiter ses charges hautement importantes à la tête de cette prestigieuse institution sous régionale.
C’est dommage que ce soit au moment où des réflexions sont engagées sur certaines notions notamment LA VALEUR TRAVAIL et l’EMPLOYABILITE des jeunes que de telles diatribes nous sont servies. Trainer des personnes dans la boue sans aucun fondement, c’est facile et dangereux.
Même si les victimes de pareils actes délictuels prennent de la hauteur, il n ‘en demeure pas moins que ces personnes humaines ont de la famille ; et c’est très important.

 
Mamadou Mansour NDIAYE
Citoyen Sénégalais
Monass85@yahoo.fr
Mardi 23 Août 2016
Dakar actu




Dans la même rubrique :