HTTC : « A Tambacounda, l’unité nous a permis de réaliser une performance électorale en double 8 » (Mamadou Kassé, APR /Tamba)


Avec un taux de participation de plus de 80% et près de 85% des suffrages exprimés au  profit de la coalition BBY, le responsable politique de l’APR à Tamba, par ailleurs DG de la SN HLM, Mr. Mamadou KASSÉ, a des raisons d’être satisfait. Et pour cette raison,  « il convient de remercier tous les élus qui se sont mobilisés fortement pour certifier l’hégémonie de notre coalition dans le département et confirmer le résultat des locales », a-t-il ajouté.


« Unis nous sommes forts » 
Selon le responsable de l’APR, la force est dans l’unité : « Nous avons vaincu les démons de la division et avons su passer rapidement à l’essentiel, je puis vous assurer que unis, nous sommes redoutables dans ce département acquis à la cause du Président Macky SALL qui nous a gratifiés de nombreuses réalisations dans le cadre de PROMOVIL, du PUDC, du PRACAS, entre autres programmes. » 
Pour toutes ces raisons, «  j’invite le Député Maire Mame Balla LO et le Ministre de la Justice Sidiki KABA à persévérer dans cette dynamique unitaire qui installe la sérénité dans la coalition et met à l’aise les militants à la base. Je les exhorte à servir une fin de non recevoir aux oiseaux de mauvaise augure, artisans de la division. Ces laudateurs d’un autre temps, fumiers et autres rentiers de la politique politicienne, font de la division des responsables leur commerce florissant. »


« L’organisation a été l’un des facteurs clés du succès »
 Pour le poulain de Macky, « l’organisation préalable au vote et le jour du vote nous a permis de surmonter tous les obstacles. La campagne a été courte mais efficace dans le sens où tout le département a été parcouru et nous avons été à l’écoute des élus et de leurs préoccupations.
Mention spéciale à Yaye Awa DIAGNE qui su fédérer les femmes de la coalition  pour un vote massif. »
Sur les échéances futures, M. KASSE se dit optimiste car selon lui, « cette victoire est un signe précurseur de ce qui attend l’opposition aux prochaines échéances. Ceteris paribus autrement dit toutes choses égales par ailleurs, la même sentence sera dite aux législatives, s’il plaît au Bon Dieu. »
 
Mardi 6 Septembre 2016
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :